Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Sur la perspective illusionniste.                     Sur la perspective illusionniste.
Sources (*) : La nature est muette               La nature est muette
Erwin Panofsky - "La perspective comme forme symbolique", Ed : Minuit, 1975, pp7-8, Préface de Marisa Dalai Emiliani

 

Construction perspective plane (Erwin Panofsky, 1927) -

Perspective objective / subjective

La vision du sujet de la perspective coïnciderait avec la vision naturelle si le sujet regardait le tableau du même point que le peintre, à la même distance, avec un seul oeil immobile

Perspective objective / subjective
   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Avec la Renaissance, la perspective prend le sens que nous lui connaissons aujourd'hui : science de la représentation artistique, et non plus sens de la vision. Voici sa définition la plus simple, telle qu'on la trouve dans les traités de géométrie : La perspective est la science qui apprend à représenter les objets tridimensionnels sur une surface bidimensionnelle pour que cette représentation coïncide avec la vision directe.

Si l'on respectait les conditions données (bien que la vision naturelle soit bi-oculaire et mobile), cela ne suffirait encore pas pour que la vision naturelle coïncide avec celle de la perspective. Il faudrait que les phénomènes physiques et psychologiques qui affectent le sujet soient fidèlement reproduits, par exemple que l'intensité lumineuse ou la gradation des couleurs varient selon l'atmosphère, la distance, la perception, etc...

Il ne s'agit pas d'adapter la représentation (supposée artificielle) à la vision naturelle, mais exactement de l'inverse : adapter la vision naturelle à la vision artificielle, c'est-à-dire faire en sorte que le sujet, réduit à un point, ne soit plus capable de voir autrement que selon les lois édictées par la perspective. Une telle réduction est impossible, même si elle a semblé, pendant des siècles, évidente à beaucoup.

Selon Panofsky (p42), l'espace psychophysiologique est très différent de l'espace infini, continu et homogène (idéel) présupposé par la perspective mathématique. Il n'est ni infini, ni homogène, ni contenu. Les directions qu'il perçoit (devant/derrière, haut/bas, droite/gauche) ne sont pas équivalentes.

 

 

Maria Dalai, dans la préface qu'elle a écrite au livre de Panofsky, "La perspective comme forme symbolique" (Ed de Minuit, pages 7-8).

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Panofsky
ArtPerspective

CB.GAO

ProNature

UP.ERS

PerspectiveSujet

EI.LEI

Q.Nature

Rang = P
Genre = A -