Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Léonard de Vinci                     Léonard de Vinci
Sources (*) : La lèvre               La lèvre
Sigmund Freud - "Un souvenir d'enfance de Léonard de Vinci", Ed : Gallimard, 1987, p90

 

Enfant avec un oiseau (Rubens, 1624) -

Souvenir de Léonard de Vinci : "Un milan venait à moi et m'ouvrait la bouche avec la queue et il me frappait de nombreuses fois avec cette queue-là à l'intérieur des lèvres"

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Ce souvenir d'enfance est le seul dont Léonard de Vinci fasse état. Alors qu'il était encore au berceau, il se rappelle avoir vu un oiseau (nibio) venir à lui.

Ce souvenir est déconcertant. Il s'agit probablement d'un fantasme (une fantaisie de l'âge adulte) reporté(e) sur l'enfance. Freud en propose l'interprétation suivante : la queue du vautour symbolise un membre viril, et son introduction dans la bouche de l'enfant une fellation. L'enfant est en position passive, comme les homosexuels masculins. Cet acte est une remémoration de la succion du mamelon maternel - ce qui explique que Léonard situe le souvenir à l'époque où il était un jeune enfant.

Selon la tradition, Léonard avait effectivement une orientation homosexuelle - quoique platonique. Mais pourquoi la mère est-elle remplacée par un vautour? Dans les pictogrammes anciens de l'Egypte, "mère" s'écrit par l'image d'un vautour. Il est possible que Léonard ait connu la déesse égyptienne Mout, qui se passait de fécondation masculine et que les Pères de l'Eglise ont utilisée pour justifier la parturition de la Vierge. Privé de père et ayant vécu seul avec sa mère pendant sa petite enfance, il a pu s'identifier à un enfant de vautour, en associant cette image à celle du Christ enfant têtant sa mère. Tourmenté par l'absence du père, Léonard serait devenu précocement un chercheur. Cela pourrait expliquer qu'il se soit passionné dans sa vie adulte pour le vol des oiseaux, et aussi qu'il ait attribué à l'oiseau-mère un phallus, comme de nombreux petits garçons qui n'imaginent pas que leur mère puisse en être privée.

 

 

Selon Meyer Schapiro, Freud commet deux erreurs dans la traduction du souvenir :

- Il a eu le tort de se fier à une version allemande où le mot italien nibio est faussement rendu par Geier (vautour), alors qu'il s'agit du milan, un oiseau que Léonard étudiait pour son vol. Le rapprochement avec le symbolisme égyptien du vautour n'est donc pas pertinent.

- il omet le mot "dentro", de sorte que la traduction de Freud se termine par : "a heurté mes lèvres de cette même queue" (il aurait fallu mettre : l'intérieur de mes lèvres).

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Freud
VinciParcours

QM.FFL

VoixLevre

VQ.IUE

T.ouverture

Rang = V
Genre = MR - IB