Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Faire proliférer les affects                     Faire proliférer les affects
Sources (*) : Le statut de victime               Le statut de victime

 

Veillee funebre au Kosovo (P. Con vert, 2005) -

L'image amplifie le pathos

Une dizaine de femmes se lamentent autour d'un corps, dont on peut supposer qu'il est mort

L'image amplifie le pathos
   
   
   
Sur l'artCri Sur l'artCri
                 
                       

 

L'oeuvre est en cire blanche. Au premier regard, on saisit difficilement ce que c'est. Il y a comme des personnages, mais on est désorienté. C'est diaphane comme de l'albâtre. Tout est en creux, blanc dans le blanc. Dans les trous sombres (des mains), on voit du cuivre de l'autre côté du mur. C'est une expérience visuelle imprévue. On est loin de tout cliché. Rien ne nous donne le signe disponible. C'est une scène de lamentation, mais l'image est muette, blanche, monochrome. Pourtant il devrait y avoir reconnaissance figurative immédiate, car on est à l'échelle 1. On pourrait mettre son propre visage dans chacun de ces trous : c'est une matrice de visages, un mur "de" lamentation et non pas "des" lamentations.

Au revers du mur, il n'y a qu'une constallation de mains négatives. Le creux est utilisé pour sculpter le cri.

Oeuvre réalisée à partir d'une célèbre photo de Georges Mérillon, dite La Pieta du Kosovo.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Images
IVocalAffect

WR.IJN

IVocalVictimes

MA.RTI

IVocalPathos

DP.ATH

ArtCri

WK.OSO

zi.2005.Convert.Pascal

Rang = YConvert2005
Genre = MJ - NA