Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
"Je suis ce que je suis"                     "Je suis ce que je suis"
Sources (*) : Yhvh               Yhvh
Guideon Berto - "La Bague ouverte", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 25 mars 2006

 

-

[Chaque traduction du "Ehieh Acher Ehieh" biblique s'accorde à une autre théologie]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acqurir, cliquez

sur le livre

logo

 

Il s'agit de la parole de Dieu dans le buisson (Ex (3,14)), en hébreu "אהיה אשר אהיה" (Ehieh Acher Ehieh). C'est une formule qu'on ne peut pas expliquer, qu'on peut seulement traduire, dans toutes les langues, inventant chaque fois une autre théologie. Voici quelques'unes de ces traductions :

 

1. Je serai qui je serai.

Traduction, par Chouraqui, des versets 13 et 14 :

(13) Moshè dit à l'Elohim : "Voici, moi-même, je viens vers les Benéi Israël, je leur dis : "L'Elohîm de vos pères m'a envoyé vers vous" Ils me disent : "Quel est son nom?" Que leur dirai-je? / (14) Elohîm dit à Moshè : "Ehiè ashêr èhiè! - Je serai qui je serai". Il dit : "Ainsi diras-tu aux Benéi Israël : "Je serai, Ehiè, m'a envoyé vers vous".

Pour le verset 14, en tenant compte des teamim (accents hébraïques), Henri Meschonnic propose : "Et dieu a dit vers      Moïse je serai que je serai Et il a dit ainsi tu diras aux fils d'Israël je serai m'a envoyé vers vous".

Avec cette traduction, le temps du verbe est le futur hébraïque, l'inaccompli. L'être de Dieu ne se réalise jamais, il rompt avec la présence.

 

2. Autres traductions.

Voici une liste de traductions possibles pour "אהיה אשר אהיה" :

- ego sum qui sum (saint Jérôme - simple relatif)

- je suis celui qui suis (Segond et la bible de Jérusalem)

- je suis qui je suis (Dhorme)

- ego eimi ho ôn (La Septante - traitement dissymétrique néo-platonicien)

- je suis celui qui est (Le Maistre de Sacy)

- je suis l'Être invariable (rabbinat - acher a disparu)

- I am that I am (King James)

- Ich werde sein, der ich sein werde (Luther)

- je suis qui je serai (TOB).

 

3. Je serai ce que j'ai à être.

C'est la proposition que fait Jacob Rogozinski, dans le contexte de son "ego-analyse", où le moi ne peut trouver sa singularité, son état d'exception, que dans un temps messianique.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Le "Je suis ce que je suis" biblique invente un mode spécifique de l'absence : présence d'un inaccompli (je serai que je serai)

-

La réponse de dieu à Moïse "Ehie acher ehie" réalise une double rupture : avec l'idolâtrie du sacré, et avec tout achèvement de la présence

-

Ce qui advient, peut-être, dans le temps messianique, c'est la possibilité de dire je : "Je serai ce que j'ai à être"

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Guideon
JeSuisQuiJeSuis

AA.BBB

HebYhvh

ED.MMK

LX_JeSuisQuiJeSuis

Rang = O
Genre = -