Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, l'art, l'oeuvre                     Derrida, l'art, l'oeuvre
Sources (*) : Derrida, le dessin               Derrida, le dessin
Jacques Derrida - "Mémoires d'aveugle, L'autoportrait et autres ruines", Ed : RMN, 1990, p68

 

Autoportrait (Baudelaire) -

L'espace résonne dans l'image

L'autoportrait, comme n'importe quel dessin, paraît toujours dans la réverbération d'une autre voix ou de plusieurs voix, qui en appellent à la mémoire

L'espace résonne dans l'image
   
   
   
Une mémoire hante l'image Une mémoire hante l'image
Le portrait, l'absent               Le portrait, l'absent  
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Pour qu'un dessin puisse être qualifié d'autoportrait, la simple observation ne suffit pas. Il faut une indication externe, un indice verbal, une parole. Cet acte de nomination (par exemple le titre), cette voix de l'autre (le commentaire), induisent un appel à la mémoire. En quoi cette image est-elle un autoportrait? Moi aussi, je suis affecté par ce portrait (ou supposé tel). Ma voix se mêle à d'autres voix : Qu'est-ce qui est donné à voir? Quelle est la vérité de ce dessin? A partir de ces voix, une fiction se construit et l'oeuvre surgit. Au départ j'étais aveuglé. L'oeuvre, cette ruine inaccessible, me faisait un clin d'oeil. Elle en appelait à mon jugement. Elle était un spectre. Elle n'avait aucune mémoire. Le dessinateur tentait de se saisir. Le trait s'éclipsait. De cette ruine, je fais un monument, mais c'est une fiction effrayante, surtout pour le dessinateur dont l'angoisse apparaît.

-------

Pour que nous soyions visibles à nous-mêmes, nos yeux ne suffisent pas. Il faut d'autres yeux et aussi d'autres paroles. Voici Baudelaire. Ce n'est pas nous qu'il regarde, c'est lui-même se dessinant, mais il faut pour cela à son spectre l'appui de notre vision.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaArt

UE.KLO

DerridaDessin

VA.MAO

EVocalTableau

RE.VER

ProMemoire

VR.HHI

ArtPortrait

DM.MMD

T.multiple

Rang = L
Genre = A -