Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, la tora                     Derrida, la tora
Sources (*) : Isaac               Isaac
Jacques Derrida - "Mémoires d'aveugle, L'autoportrait et autres ruines", Ed : RMN, 1990, p102-3

 

Jacob benissant les fils de Joseph (Rembrandt, 1646) -

Jacob

Il fallait qu'Isaac et Jacob soient devenus aveugles pour qu'ils puissent accomplir le dessein de dieu en bénissant par substitution l'autre fils

Jacob
   
   
   
Derrida, père / fils Derrida, père / fils
Derrida, bénédiction, malédiction               Derrida, bénédiction, malédiction  
Le livre de Tobie                     Le livre de Tobie    

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Dans le récit biblique, Isaac vieillissant, devenu aveugle, bénit son fils cadet Jacob à la place de l'aîné Esaü (Gn 27.27-29). Comme son père, Jacob perd la vue à la fin de ses jours, et comme son père, il substitue le cadet à l'aîné en bénissant Ephraïm, le plus jeune fils de Joseph, avant Manassé, le plus âgé (Gn 48.14-20). Derrida rapproche cette double substitution de son hypothèse de la vue. Au point où il ne voit pas, le vieillard pressent une autre volonté qui le pousse à sacrifier le fils aîné pour le remplacer par celui qui est choisi. Un fils remplace un autre, l'ordre naturel des générations est bouleversé. Pour être lucide, il faut d'abord fermer les yeux, risquer la méprise, se laisser guider par une main qui peut être trompeuse. On devient alors voyant (on laisse venir une autre vision, une vision toute-autre ou hétérogène, la vision par la peau ou par l'invisible).

Cette bénédiction était déjà annoncée, et la ruse de Rebecca n'était que la réalisation de ce programme. Mais pour l'accomplir, il fallait encore qu'Isaac fut aveugle. Celui qui voit doit respecter la règle commune; mais celui qui s'écarte de la loi courante, visible, pour faire le "juste choix", peut jouer la méprise, la tromperie, etc. Privé de la vue, devenu voyant, il ne se soumet plus aux règles du discours. Il accomplit, par l'oeuvre, le dessein de l'autre.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaTora

IS.AAC

HebIsaac

SU.BST

HebJacob

SU.BSI

DerridaPereFils

OS.LLP

DerridaBenediction

NX.LDD

TobieVue

JE.LOK

XIsaacJacob

Rang = XI
Genre = MR - IB