Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
A présent, tout art est photographique                     A présent, tout art est photographique
Sources (*) : La faille humaine se montre nue               La faille humaine se montre nue
Aelia Laelia - "Transmutations photographiques", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 7 avril 2006

 

-

Sur le Contemporain

[A présent toute oeuvre d'art se positionne par rapport à la photographie]

Sur le Contemporain Autres renvois :
   

Derrida, la photo

   

Le cinéma

   
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

logo

 

Inventée dans les années 1830, la photographie s'est épanouie en même temps que le socialisme et la psychanalyse. Même si Baudelaire ne la considérait pas comme un art (pas plus que Roland Barthes qui l'a qualifiée de magie), tous les arts ont du se redéfinir par rapport à elle. Pour la peinture, elle a été d'abord un rival, puis un guide et une libératrice (à quoi bon imiter si la photo le fait beaucoup mieux). Peu à peu, une large partie de l'art moderne puis contemporain a fini par devenir photographique - ou vidéographique. Sa place dans les espaces institutionnels ne cesse de s'élargir. Le monde lui-même, tel que nous le percevons, finit par se transformer en son propre musée.

Elle symbolise une nouvelle ère dans le rapport à l'image. Evoquant la plénitude ou la platitude d'un monde où tout est à sa place, où le mouvement est exclu, elle contribue à le déréaliser, en remplaçant l'imaginaire par l'hallucination ou la prolifération des signes.

L'image photographique n'est pas une représentation ni une imitation, c'est une empreinte, une trace du réel, le retour d'un être unique qu'aucune anamnèse, aucune histoire ne peut restituer. C'est par des chimistes qu'elle a été inventée, pas par des peintres. C'est une machine, un appareil.

En détruisant l'aura, la photographie déconstruit l'oeuvre d'art et assigne une autre place au sujet, celle qui découle de son propre jeu. Elle ne montre jamais tout, mais seulement des fragments. Elle possède un droit de regard dont elle abuse parfois.

Elle ne montre pas seulement ce qui est (ou a été) visible à l'oeil nu (comme dans un panorama), mais aussi ce qui est invisible, inconscient, le point (punctum) caché au-delà de l'image (à la façon d'une radiographie), enfoui.

Elle ne fait pas que livrer un instant du passé, elle nous met dans un autre rapport à la durée, un rapport historique dans lequel les personnes montrées ont une présence seconde, en abyme. Leur visage prend une autre signification. Ce sont des revenants, des spectres. Dans une époque où la mort est niée, la photographie l'assume en prenant la place des monuments funéraires. Cet être qui va mourir, qui est déjà mort, le voici qui revient. J'en ai pitié.

Avec la photographie numérique, l'effet de réel sur lequel s'appuyait la photographie analogique est brouillé.

Jamais la photographie ne renonce à l'homme. Dans la prolifération de l'imagerie humanitaire, elle occupe une place centrale.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Ce ne sont pas les peintres qui ont inventé la Photographie, ce sont les chimistes

-

La photographie est authentique quand le choc produit par les images suspend, chez le spectateur, les clichés linguistiques

-

A l'appareil photographique sont liés originairement un inconscient visuel, des agencements structuraux invisibles à l'oeil courant

-

Dans la photographie ou la reproduction, quelque chose de l'objet se dépose sur le mode de l'empreinte ou de la ressemblance

-

Photographie, cinéma et télévision sont des empreintes de l'objet, des traces qui en préservent un certain degré de présence

-

[Dans certaines photographies, la durée s'installe pleinement et s'insinue dans l'image]

-

Avec la photographie, on laisse revenir ce qu'aucune anamnèse, aucune Histoire ne peut restituer : la science impossible de l'être unique

-

Avec la reproduction photographique, la valeur d'unicité et d'authenticité de l'oeuvre d'art se trouve déconstruite; le politique comme tel n'est plus dissimulé

-

Le spectral est l'essence de la photographie

-

Par l'appareil photographique se décline une rhétorique : droit de regards qui, par le pouvoir de son objectif et de ses montages, intime un ordre et assigne une place au sujet

-

S'il y a de l'époque, du champ historique, alors psychanalyse et photographie forment un seul événement et posent la même question, celle du droit de regard

-

Le photographe a droit de regards sur tout, tous les droits dans un jeu dont les règles sont celles de la photographie même

-

Dans certaines photos le réel a pour ainsi dire brûlé un trou dans l'image : petite étincelle de hasard, d'ici et maintenant, où niche un avenir si éloquent que nous pouvons encore le découvrir

-

L'oeuvre photographique est photographie de photographie, mise en abyme, livre sans mot, sans énoncé, et même sans image

-

L'émergence de la photographie a bouleversé radicalement la psychologie de l'image : c'est l'événement le plus important des arts plastiques

-

Dans toute photographie, ce qui est photographié est un spectre : il y a retour du mort

-

[La photographie est la façon dont notre temps assume la mort - sans l'assumer]

-

Le "Ça a été" de la photographie analogique constitue une epokhè (suspension, interruption) irréductible dans le rapport au temps, à la mémoire et à la mort

-

Quand le réel du "Cela a été" rejoint la vérité du "C'est ça", la Photographie peut rendre fou

-

Depuis que la photographie a été employée pour reproduire les oeuvres d'art, l'art lui-même est devenu photographique

-

Dans les premiers temps de la photographie, le conditionnement technique ne nuisait pas à l'aura car l'objet et la technique se correspondaient

-

S'il y a un art de la photographie, la vérité s'y révèle dans le système d'un appareil optique, sans qu'on puisse en arrêter la jouissance

-

L'usage généralisé de la photographie comme porteuse de sens (pop art, hyperréalisme) est un symptôme de la fusion entre grande culture et culture de masse

-

Dans notre société où la photographie écrase de sa tyrannie les autres images, tout se transforme en images, déréalisant le monde

-

[L'homme est ce à quoi la photographie est le moins capable de renoncer]

-

Le but esthétique du surréalisme correspond à celui de la photographie : produire des images qui, comme hallucinations vraies, abolissent la distinction de l'imaginaire et du réel

-

L'image photographique est pleine : elle emplit de force la vue, il n'y a plus de place, on ne peut rien y ajouter

-

La peinture rend le mouvement visible par des discordances internes, des impossibilités temporelles que la photographie est incapable de montrer

-

Depuis la photographie, ce qui peut se donner à penser, c'est un tout qui se voit retirer sans se voir

-

Dans une oeuvre photographique, à la différence de ce qui se passe dans toute autre image, l'histoire ne précède pas le récit

-

La radiographie constitue aujourd'hui pour la peinture un défi analogue à celui qu'a constitué, en son temps, la photographie

-

La révolution de l'image numérique par rapport à la photographie et au cinéma, c'est qu'il n'y a pas nécessairement de référent

-

Quand la photographie critique se fait oeuvre d'art, si elle n'est pas encadrée par des mots ou par le poids du silence, elle devient monstrueuse

-

Dans l'art contemporain, la photographie humaniste a tendance à glisser vers l'imagerie humanitaire

-

La question n'est plus de savoir si la photographie est un art, mais de comprendre pourquoi, au 20ème siècle, une large partie de l'art est devenu photographique

-

La photographie, ce miroir doté de mémoire, est le guide du peintre

-

Le monde postérieur à la photographie s'est transformé en son propre musée

-

La photographie, premier mode de reproduction vraiment révolutionnaire, est contemporaine des débuts du socialisme

-

Atget inaugure la libération de l'objet par rapport à l'aura, qu'accomplira le surréalisme

-

La perspective fut le péché originel de la peinture occidentale; Niepce et Lumière en furent les rédempteurs

-

[La photographie naît dans les années 1830; elle s'industrialise dans les années 1860-80]

-

Le panorama, remplacé par la photographie dans les années 1830, traduit un sentiment nouveau de la vie qui se manifeste aussi en littérature, en art et dans les médias

-

L'invention de la photographie et l'avènement de la psychanalyse, qui sont contemporains, "conviennent" l'un à l'autre

-

Les premières années de la photographie (1840-1850) sont aussi les plus florissantes

-

Faire paraître devant l'objectif des hommes pour qui leur image photographique n'est d'aucun usage, fait prendre au visage humain une signification nouvelle et immense

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Aelia
ArtPhoto

AA.BBB

CtpSiecle20

FC.LLF

PlanSite

OH.LOH

FU_ArtPhoto

Rang = zQuois_Photographie
Genre = -