Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Le cubisme accouche du réel                     Le cubisme accouche du réel
Sources (*) : Chaque oeuvre transforme l'art               Chaque oeuvre transforme l'art
Larissa Dentyar - "Penser par le dessin", Ed : Idixa, 2007, Page créée le 7 avril 2006

 

-

[Le cubisme a accouché d'un nouveau réel qui ne nous étonne plus]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

logo

 

On a fini par s'habituer au cubisme. Dans les musées, on passe sur ces vieux tableaux comme devant des icônes dépassées. Un jour, le cubisme a été stupéfiant, et cette stupéfaction n'est pas encore complètement effacée. On arrive à s'en faire une petite idée en lisant les écrits des contemporains, par exemple Carl Einstein. Comment concilier les impératifs de la vision avec ceux de la tradition? Comment rendre compte des métamorphoses de l'objet, alors que la société machinique engendrait un nouveau réel? Le couple étrange Picasso/Braque a eu l'audace de risquer cette mise au monde. L'un et l'autre ont mis longtemps à s'en remettre (et l'art aussi). Les explications stylistiques ne suffisent pas pour rendre compte de l'événement. Il y a autre chose qu'une nouvelle peinture : une transformation de la vision, un autre rapport au monde, une violence qui détruit en priorité la forme humaine, qui se retire de tout simulacre et de tout discours, une force qui disjoint les formes, les objets et l'espace lui-même, un acte de voir qui crée du réel. Cela, peut-être, n'a duré qu'un temps (car les tableaux cubistes ne nous émeuvent presque plus).

Cet autre espace est instable. Il peut se modifier à tout moment. L'inquiétude face à cette dissémination appelle une structuration. Des appareillages régulent son mouvement, des règles sont à respecter (en partie héritées de la perspective illusionniste), certaines positives, d'autres négatives comme le refus de la planéité, au nom duquel le collage a été inventé.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Le cubisme est l'effort le plus important depuis des siècles pour redéfinir le réel selon des critères optiques, à partir de l'acte de voir

-

Les cubistes ont révélé que l'espace n'est qu'une partie de l'expérience humaine pouvant être modifiée à tout instant

-

Avec le cubisme débute autre chose qu'une nouvelle peinture : l'homme n'est plus séparé du monde extérieur, mais en lui

-

Pour sauver l'illusion de profondeur, Braque et Picasso ont été conduits à la désincarner jusqu'aux limites de l'abstraction - sans les franchir

-

Une transformation radicale de la vision s'est produite dans l'arc tendu entre l'impressionnisme et le cubisme

-

Avec le cubisme, l'hallucination crée du réel

-

Dans le cubisme, l'expérience de l'"acte de voir" sollicite des processus élémentaires

-

Il n'est pas de forme authentique qui ne soit en même temps violence opératoire

-

Avec le cubisme, les champs de formes sont pensés comme champs de forces : l'espace devient aussi discontinu que les objets

-

Le cubisme et le futurisme apparaissent comme des tentatives insuffisantes de l'art pour tenir compte de l'intrusion des appareils dans la réalité

-

Le rapport au monde ouvert par le cubisme actualise l'inquiétude du sujet face à la dissémination de l'espace

-

Le tableau cubiste est "coupure" en ce qu'il se retire de tout simulacre de conversation

-

En introduisant le temps et le mouvement dans l'espace, le cubisme a donné son orientation définitive à l'art vivant du 20ème siècle : la métamorphose de l'objet

-

Picasso et Braque ont inventé le collage pour résister à la planéité qui menaçait d'écraser le tableau cubiste

-

L'art de Picasso a atteint une limite dans les années 30 car il n'a renoncé ni à l'intégrité des images tirées de la nature ni à l'illusion d'un espace à trois côtés

-

Les cubistes ont appliqué jusqu'à épuisement les règles techniques qu'ils ont créées : après eux, aucun artiste ne pouvait les utiliser sans renoncer à créer son propre goût

-

Le cubisme est l'aboutissement d'une série d'événements picturaux antérieurs : dissolution impressionniste de la forme, rapprochement par Cézanne de l'objet et du fond

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Larissa
ArtCubisme

AA.BBB

ArtCheminements

NC.UBB

DS_ArtCubisme

Rang = zQuois_Cubisme
Genre = -