Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
L'effondrement dadaïste                     L'effondrement dadaïste
Sources (*) : Courants dans l'art               Courants dans l'art
Nikita Bavel - "La jubilation de l'informe", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 7 avril 2006

 

-

Sur le Contemporain

[L'événement Dada marque l'effondrement de toute croyance]

Sur le Contemporain
   
   
   
                 
                       

Pour l'acquÚrir, cliquez

sur le livre

logo

 

Le mouvement Dada, né en 1916 du coeur sanglant de la Grande Guerre, mort en 1923 à l'orée d'une période encore pire, est un moment de basculement et d'effondrement plus radical encore que son prédecesseur l'art abstrait et son successeur l'anti-art. Il a voulu tirer parti de tout ce qui l'avait précédé, y compris le readymade, apparu en 1915 - en faisant fi de toute spiritualité. Il a voulu entraîner dans la destruction toute croyance, que ce soit dans la société, dans le langage, dans la beauté et même dans l'art. Pour rendre un tel événement possible, il fallait s'en prendre directement à la parole en faisant la promotion de la voix.

Son cynisme apparent cache une tentative de rédemption. Le mouvement portait l'espoir insensé d'une nouvelle naissance qui ouvrirait la voie à une autre langue, partagée par tous, mais radicalement singulière. Son moralisme exige l'abandon de la méditation et du recueillement attachés traditionnellement à l'oeuvre d'art pour le remplacer par une affirmation de la forme brute, écrite ou orale (Artaud), visuelle ou sonore. Quoiqu'on en pense, il n'est pas mort, il progresse comme un termite ou un tunnelier sous les édifices que nous bâtissons.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Dada marque l'effondrement de toute croyance à l'égard de toute législation ou gouvernement, et aussi du langage lui-même

-

Dada a conduit la plasticité du mot jusqu'au point où plus aucune phrase ne peut être construite rationnellement ni logiquement

-

Un même événement a rendu possibles (entre autres) : la psychanalyse, l'art abstrait, la guerre de 14, Dada et plus tard la Shoah

-

Dada a été la crèche où la génération de la Premiere Guerre Mondiale a trouvé une nouvelle naissance

-

Dada ne s'est jamais arrêté! Il pousse toujours! ses expectorations envahissent le monde

-

La poésie simultanée inventée en mars 1916 au Cabaret Voltaire de Zurich démultiplie la puissance de la voix en la dissociant de la parole

-

L'irruption de la voix dans l'image inaugure une nouvelle esthétique du fragment où la présentation et la représentation se contaminent l'une l'autre

-

Une voix singulière s'extrait de l'espace vocal

-

A l'époque dadaiste, on pensait que la construction d'un autre monde devait commencer par un travail sur les lettres

-

Dada est le paradigme de l'avant-garde intraitable, dont jamais les oeuvres ne seront perçues comme belles

-

Par sa technique, le cinéma a délivré l'effet de choc physique de la gangue morale où le dadaisme l'avait enfermé

-

Pour Dada, le non-art est la "relève" de l'art au sens de l'Aufhebung hegelienne : constatant la mort de l'art, il le rédime

-

L'art du 20ème siècle bascule trois fois : émergence de l'art abstrait (1905-1910), Dada (1916-24), art contemporain (autour de 1968)

-

Le readymade étant antérieur au mouvement Dada (le mot est utilisé dès 1915), Duchamp n'est pas dadaïste

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Nikita
ArtDada

AA.BBB

ArtCourants

HD.ADA

PlanSite

OD.LOO

DD_ArtDada

Rang = WDada
Genre = -