Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                 
 
                     
Plaider pour la peinture                     Plaider pour la peinture
Sources (*) :              
Hubert Damisch - "Voyage à Laversine", Ed : Seuil, 2004, p69

Le corps est tapissé d'empreintes - l'une des formes du pathos à quoi le peintre a choisi de s'affronter dans la peinture

   
   
   
                 
                       

Par le détour de l'empreinte, le corps est convoqué, impliqué. C'est autre chose qu'une simple métaphore : la peinture est elle-même tapissée d'empreintes.

L'empreinte a quelque chose à voir avec la tresse. Mais cette empreinte-là n'emprunte rien au spectacle, contrairement à celle d'Yves Klein (p75).

Il y aurait dans les Stücke (titre d'une série de pièces, et aussi mot utilisé par les nazis pour désigner les corps cadavériques d'Auschwitz) une allusion à une marque, une empreinte sur le propre corps de François Rouan (p70), une empreinte intime, cachée, qu'on ne saurait montrer, et qu'il faudrait dire par la peinture. François Rouan est bien, dans son travail, un enfant de la guerre (p71). Ce qu'on ne peut ni dire ni montrer, on peut en trouver un équivalent en termes d'empreintes.

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
 
   
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Damisch
ArtPeinture

ET.THO

T.trace

Rang = N
Genre = -