Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
L'art abstrait, retrait                     L'art abstrait, retrait
Sources (*) : Hubert Damisch               Hubert Damisch
Hubert Damisch - "Voyage à Laversine", Ed : Seuil, 2004, p107-8

 

Nuit electrique (Jackson Pol lock, 1946) -

Plaider pour la peinture

Le passage à l'abstraction s'entend comme crise des fondements, du type de celle qu'ont connu les mathématiques

Plaider pour la peinture
   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Hubert Damisch parle d'un projet d'exposition qu'il a proposé au Centre Pompidou sur "La Dispute de l'abstraction", en 2004 (ou 2003). Ce qu'on appelle l'art abstrait n'est pas un épisode de l'histoire de l'art du 20ème siècle (siècle pourri), ce n'est pas un style comme un autre à décrire et dater comme d'autres styles d'autres siècles. C'est un événement qui met en cause les prémisses (axiomes et postulats) sur lesquels se fonde la pratique de la peinture, la trace d'une crise profonde qui peut être comparée à celle qui touche, selon Husserl, les fondements de l'humanité européenne. Cette crise continuera au 21ème siècle, on n'en voit pas la fin.

Il y a des prémisses minimales, comme le présupposé qui assimile le tableau à une fenêtre ouverte sur l'extérieur. Par sa gesticulation, un peintre comme Pollock ouvre le champ à une libre circulation des flux, mais sa peinture reste minée par la possibilité d'un retour de la figure, par le stock d'images porté par la culture européenne [cette façon de bousculer les prémisses sans les remplacer, c'est ça la crise : le manque continue à travailler, on lâche prise, contrairement à Daniel Buren qui opère dans un espace de maîtrise]. Pollock, comme Mondrian ou aussi Dubuffet, reste exposé aux avatars de la picturalité.

 

 

L'invention de l'art abstrait n'a pas été une étape parmi d'autres de l'évolution de la peinture, mais une mise en question de ses présupposés, voire de son essence, qui l'a laissée (définitivement) autre que ce qu'elle était auparavant, autre mais pas morte, loin de là, de même que les mathématiques n'ont pas été abandonnés parce qu'on s'est interrogé sur leurs fondements.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Damisch
ArtAbstrait

BR.ESS

DamischCheminements

FE.DDF

ArtPeinture

WA.BSS

T.artAbstrait

Rang = L
Genre = MJ - NA