Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Erwin Panofsky                     Erwin Panofsky
             

 

-

Page créée par le scripteur le 14 avril 2006.

[A partir d'Erwin Panofsky (1892-1968)]

   
   
   
                 
                       

logo

 

- Bibliographie d'Erwin Panofsky.

 

Erwin Panofsky a étudié aux universités de Freiburg, Berlin et Munich. En 1914, sa thèse de doctorat sur la théorie de l'art chez Dürer est acceptée par l'université de Freiburg. En 1916, il se marie avec Dora Mosse, elle-même historienne de l'art. Il travaille ensuite à la librairie Warburg. Il entre à l'Université de Hambourg en 1920 comme chercheur, puis en 1927 comme professeur d'histoire de l'art. C'est pendant cette période qu'il publie ses principales oeuvres, qui portent sur l'iconographie et l'étude des symboles. En 1933, il est forcé de quitter son poste de fonctionnaire par les lois anti-juives. Il émigre aux États-Unis où il enseigne à l'université de New York et plus tard à Princeton (New Jersey).

Panofsky se situe à un carrefour culturel et intellectuel. Refusant tout cloisonnement, naviguant entre la philosophie et l'histoire de l'art, il nous laisse au seuil d'une (post)modernité qui, peut-être, l'effrayait, car aucune iconologie ni aucune perspective ne semblent y fonctionner. Il a compris que la forme visuelle à laquelle il avait consacré ses travaux était en crise, mais il n'a pas voulu s'intéresser à une suite dont les règles du jeu lui échappaient.

Propositions (les têtes de parcours sont entre crochets)

--------------

-

[La peinture moderne commence quand le corps et l'espace expriment de manière équivalente une unité homogène et indivisible]

-

[La perspective, mot latin signifiant "vision traversante", suppose un oeil unique dont le regard traverse un plan]

-

[La perspective est à double tranchant : 1. elle ramène le phénomène artistique à des règles stables, objectives; 2. elle le fait dépendre d'un point de vision subjectif]

-

[L'histoire de la théorie des proportions humaines est le miroir de l'histoire des styles]

-

L'art a la noble mission de faire pénétrer une forme dans la matière rebelle

-

La perspective a été conçue comme instrument d'illusion plutôt que comme construction légitime de l'espace

-

La beauté visible n'est que le reflet d'une beauté invisible, elle-même le reflet de l'absolue beauté

-

La vision du sujet de la perspective coïnciderait avec la vision naturelle si le sujet regardait le tableau du même point que le peintre, à la même distance, avec un seul oeil immobile

-

Un point de fuite est un point de convergence d'un système quelconque de droites parallèles entre elles; celles qui sont perpendiculaires au plan du tableau convergent en un point unique

-

La perspective est une méthode de projection qui définit un point de vue, des points de distance et des points de fuite

-

La perspective linéaire transforme l'espace psychologique en espace mathématique artificiel

-

La perspective est simultanément triomphe du sens du réel et élargissement de la sphère du moi

-

La perspective réussit à transposer l'espace psychophysiologique en espace mathématique, c'est-à-dire à objectiver le subjectif

-

La perspective réconcilie la subjectivité avec l'infini

-

La perspective est l'aptitude à représenter plusieurs objets de telle sorte que le support matériel du tableau se trouve chassé par la notion de plan transparent

-

Tout style contient deux éléments : un élément formel (modes de vision et de représentation d'une époque), et un élément expressif (contenu psychologique)

-

L'iconographie est cette branche de l'histoire de l'art qui se rapporte au sujet ou à la signification des oeuvres, par opposition à leur forme

-

La perspective de la Renaissance est un style cohérent et logique, qui instaure un rapport laïc ou esthétique entre l'oeuvre d'art et le spectateur

-

L'iconologie distingue dans chaque oeuvre d'art trois niveaux de signification : le motif (primaire), le thème (secondaire), le contenu (symbolique)

-

La perspective curviligne, qui plierait l'objet à la forme de la rétine, est un fantasme spéculaire

-

Une construction perspective est une "forme symbolique" si un contenu intelligible s'attache à un signe concret et sensible pour s'identifier à lui

-

Le point de fuite comme image des points infiniment éloignés de toutes les lignes de fuite (vers 1300-1350) est le symbole concret de la découverte de l'infini lui-même (vers 1500)

-

L'unité de l'espace et de ses contenus présuppose que le lieu existe avant le corps placé en ce lieu (La Vierge dans l'église, Jan van Eyck, vers 1425-1435)

-

Pour interpréter une oeuvre d'art, nous nous appuyons sur trois couches de sens distinctes : le sens-phénomène, le sens-signification et le sens-essence

-

L'impression visuelle subjective (perception immédiate) se situe à l'opposé de la structure d'un espace géométrique

-

Duccio (1255/60 - 1318/19) et Giotto (1267 - 1337), fondateurs de la vision perspective moderne, unifient l'espace

-

La convergence en un seul point de fuite de l'espace entier du tableau intervient dans le Nord de l'Europe avec Petrus Christus (1457) et Dirk Bouts (La Cène, 1464-67)

-

Toutes les attaques contre la perspective sont dirigées contre l'ordre rationnel/mathématique qu'elle instaure dans le champ du visuel

-

Dès l'instant où la perspective est résolue comme problème technique, elle pose un problème artistique

-

Le canon grec de la mesure du corps humain prétend saisir, par les nombres, la loi de la beauté

-

L'"Annonciation" d'Ambrogio Lorenzetti (1344) est le premier tableau où les perpendiculaires au plan du tableau convergent en un seul et même point

-

Le système médiéval des proportions du corps repose sur un schématisme planimétrique qui finit par oublier son origine cosmologique et astrologique

-

La peinture moderne définit la surface de représentation comme un plan transparent à travers lequel le regard plonge, déterminant une portion limitée d'un espace illimité

-

En Egypte ancienne, les proportions des figures ne tendent pas à symboliser le présent, mais à reconstruire une éternité constante, hors du temps

-

La Renaissance italienne voit dans les proportions du corps humain la réalisation d'un postulat métaphysique

-

En donnant la priorité à la subjectivité, les peintres de la Renaissance ont fini par renoncer à toute théorie objective ou métaphysique des proportions du corps humain

-

Essais d'iconologie - Les thèmes humanistes dans l'art de la Renaissance (Erwin Panofsky, 1939) [Icono]

-

L'oeuvre d'art et ses significations (Erwin Panofsky, 1955) (publié en français en 1969) [OAESS]

-

La perspective comme forme symbolique (Erwin Panofsky, 1975) [PFS]

-

La Renaissance et ses avant-courriers dans l'art occidental (Erwin Panofsky) [RACAO]

-

Idea (Erwin Panofsky) [Idea]

-

Bibliographie d'Erwin Panofsky (1892-1968)

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Panofsky
PanofskyCheminements

AA.BBB

LY_PanofskyCheminements

Rang = zQuois_Panofsky
Genre = -