Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Le technique rejoint le non-technique                     Le technique rejoint le non-technique
Sources (*) :              
Patrice Flichy, "Une histoire de la communication moderne", Ed : La Découverte, 1991, p116

 

Les telephones de Bell -

L'idée du téléphone nait entre 1854 (Charles Bourseul) et 1861 (Philip Reis), avant son invention officielle en 1876 par Graham Bell

   
   
   
                 
                       

logo

 

On appelle téléphone la transmission de la parole par l'électricité. Charles Bourseul en a énoncé le principe en 1854 ("la merveilleuse découverte de la transmission électrique de la parole"). Il s'est heurté au scepticisme et a renoncé. L'utopie s'est répandue dans les années 1860.

Le téléphone suppose connues les relations entre le son et l'électromagnétisme découvertes en 1837 par Charles Page.

Le premier réseau téléphonique (Boston, 1877) réunit 5 banquiers. La Western Union (télégraphiste) tente de le confiner aux conversations personnelles (privées), mais ce n'est pas respecté (1879). Pendant un demi-siècle, le téléphone est réservé aux professionnels.

Le tramway et le téléphone ont permis le développement des banlieues. En 1906 en Nouvelle-Angleterre, le téléphone était déjà un des principaux facteurs d'urbanisation. Il a accompagné et accéléré la décentralisation.

Le tramway électrique démarre en 1888 aux USA. En 1903, tout le réseau est électrique. Croissance forte des déplacements.

Grâce au téléphone, la sociabilité ne se limite plus au voisinage. L'accès immédiat par téléphone compense la perte d'un environnement partagé, il facilite la dispersion.

En 1907, la consommation téléphonique dépasse de 50% la consommation postale aux USA.

 

 

L'identité exacte de l'inventeur fait l'objet d'une dispute. Alexander Graham Bell et Elisha Gray ont déposé leur brevet le 14 février 1876. Ils connaissaient l'allemand Philip Reis. Celui-ci a réalisé un prototype dès 1863. L'italo-américain Antonio Meucci en a découvert le principe à Cuba en 1849 et a fait enregistrer un mémoire en 1871. Bell est plus connu car il était soutenu par l'entreprise britannique Standards Telephones & Cables (STC).

La chronologie est ensuite la suivante :

1877 : David Hugues (ancien professeur de musique) réalise un microphone, dont Thomas Edison lui dispute la paternité dans une campagne de presse, ce qui conduit à dire (peut-être à tort) que Edison est l'inventeur du phonographe.

1878 : apparition du téléphone en Grande-Bretagne.

1879 : en France, Clément Ader construit un premier poste téléphonique, dit "poste à colonnes". Dépôt de demandes de concession.

1889 : nationalisation du téléphone en France.

1889 : invention de la commutation automatique, qui se développera quelques années plus tard, et surtout à partir de 1910. Retard en France (Paris équipé en 1928).

1906 : invention du système d'amplification qui permettra les liaisons à très longue distance.

Dès 1907 aux USA, la vie communautaire rurale est impossible sans le téléphone.

Entre 1900 et 1920 se développent la consommation de masse du phonographe, du téléphone, de la presse et de l'automobile.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Flichy
ProTechnique

WA.GAO

WTelephoneHistoire

Rang = WTŽlŽphone
Genre = MK - NG