Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
A l'homme jamais la photo ne renonce                     A l'homme jamais la photo ne renonce
Sources (*) : A présent, tout art est photographique               A présent, tout art est photographique
Walter Benjamin - "Oeuvres II", Ed : Folio-Gallimard, 2000, p312 - Petite histoire de la photographie

 

-

L'autre humanisme qui vient

[L'homme est ce à quoi la photographie est le moins capable de renoncer]

L'autre humanisme qui vient
   
   
   
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Les premières photographies, celles des années 1840, présentent un charme particulier. C'est le cas des portraits et aussi des images anonymes qui ont une qualité imperceptible, une sorte de valeur magique qui manque dans l'image peinte. Cette aura n'est pas liée seulement aux images humaines. Elle peut se manifester pour des objets naturels, des agencements ou des visages. Cette dimension objective, inconsciente, liée à la technique, où les figures humaines semblent trop nettes et trop fidèles, semble disparaître avec l'industrialisation de la photographie. En privilégiant l'instantanéité, la proximité, on revient à une figure humaine plus courante, c'est-à-dire dépourvue d'aura. C'est à une telle figure, celle des albums de photo sur les guéridons ou des portraits retouchés à la gomme bichromatée pour singer la peinture traditionnelle, que la photographie (en tant que reproduction industrielle) ne veut pas renoncer. [Elle prolonge la fonction traditionnelle de l'image dans les sociétés humaines]. La valeur d'exposition prévaut sur la qualité propre du médium.

-------

Cette formulation de Benjamin a un double sens :

- la photographie industrielle ne voulant pas renoncer au portrait traditionnel perd toute capacité à produire une oeuvre d'art;

- si l'on fait confiance à la technique photographique, on renonce au portrait bourgeois. La représentation du visage humain prend alors un nouveau sens. Effacée (Atget), niée (les surréalistes), réduite à sa fonction sociale (Sander), exaltant l'anonymat (Eisenstein), elle échappe à l'esthétique pour considérer le visage humain de façon quasiment scientifique. Ce n'est plus la photographie en tant qu'art, c'est l'art en tant que photographie : l'oeuvre cède la place au cliché.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Faire paraître devant l'objectif des hommes pour qui leur image photographique n'est d'aucun usage, fait prendre au visage humain une signification nouvelle et immense

-

A l'appareil photographique sont liés originairement un inconscient visuel, des agencements structuraux invisibles à l'oeil courant

-

La photographie, médium visuel moderne par excellence, met à jour le modèle anthropologique selon lequel l'homme a toujours voulu s'approprier le monde en images et par l'image

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

BenjaminW
PhotoHumain

AA.BBB

ArtPhoto

HD.HHD

ProHumanisme

TH.HHT

HP_PhotoHumain

Rang = O
Genre = -