Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
La mimesis nous trompe                     La mimesis nous trompe
Sources (*) :              
Platon - "Gorgias, ou De la Rhétorique", Ed : Pléiade, OC t1, 1950, p400, Gorgias

 

- -

La parure est une pratique malfaisante et mensongère, une duperie au moyen d'arrangements, de fards, de vêtures, de façon à s'attirer sur soi une beauté d'emprunt

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

La parure (ou cosmétique, ou encore toilette du corps) est pour Platon une des activités humaines les plus contestables. Il lui adresse des reproches aussi vifs qu'à l'action du tyran. C'est un mode irrationnel d'activité, une flatterie, une pratique vulgaire et basse qui n'a pas pour objet la beauté propre du corps qui s'acquiert grâce à la gymnastique, mais une autre beauté fondée sur l'agréable et l'utile, c'est-à-dire un esclavage qu'il appelle par ailleurs le service des biens, un savoir-faire qui ne doit pas être confondu avec les arts (véritables), ceux qui ont le bien pour objet.

La beauté recherchée par la parure n'est pas la bonne (beauté), celle qui est associée à l'ordre et la consonance, mais la mauvaise, celle qui est associée au plaisir.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Platon
ArtMimesis

WP.ARA

UParure

Rang = Q
Genre = MK - NG