Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
                   
Sources (*) :              
Jacqueline Lichtenstein - "La couleur éloquente - Rhétorique et peinture à l'âge classique", Ed : Flammarion - Champs, 1999, p56

 

Autoportrait en trompe l'oeil (Marc Faverjon, apres 1866) -

La peinture est particulièrement suspecte aux yeux des philosophes car elle dérègle tous les dispositifs permettant au jeu habituel des identités de se mettre en place

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

La peinture joue avec l'illusion. Elle ne cherche à duper que pour un court instant, par séduction, le temps d'établir la gloire du peintre et la perfection du tableau. Elle ne respecte ni les valeurs, ni les règles, ni les oppositions constitutives du discours philosophique. L'interroger à partir d'une théorie de la connaissance ou la réduire à la sophistique, comme le fait Platon, c'est lui faire violence. Cette violence est nécessaire car les images peintes offrent une représentation exemplaire du pouvoir d'illusion. La peinture réalise l'essence paradoxale de l'apparence.

La peinture embarrasse Platon car elle échappe à la philosophie (p58). Il feint de s'intéresser aux souliers pour éviter les images. S'il semble se réfugier dans l'absurdité ou la dérision, c'est parce qu'il ne méconnait pas la puissance des images. Il sait quels risques elles font courir à la vérité. Il n'ignore pas qu'elles peuvent annuler toutes les différences qui font l'empire de la philosophie.

-------

Le visage du peintre est entre deux cadres (il sort de l'un, mais reste dans l'autre). Il nous voit regarder ce qu'il feint de montrer : un troisième oeil.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Lichtenstein

T.philosophie

Rang = O
Genre = MR - iVoix