Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Saül                     Saül
Sources (*) :              
Betty Rojtman - "Le pardon à la lune, Essai sur le tragique biblique", Ed : Gallimard, 2001, p40

 

Saul s'empale sur son epee, imite par son ecuyer -

Saül a été privé de son royaume pour une seule faute, tandis que David en avait commis deux et l'a gardé

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Saül est innocent. C'est un roi tranquille, jeune et beau, très scrupuleux sur le rite - presque sans défaut. Malgré l'ordre de Dieu, il refuse, par souci d'autrui, de massacrer les amalécites. Alors l'esprit divin l'abandonne. Un délire jaloux contre David le saisit. Sa lente dégradation précède son suicide où il entraîne toute sa famille.

Pourquoi? à cause de son refus d'accomplir les ordres de dieu. Le prophète Samuel implore le Seigneur, en vain. Saül a eu le tort de céder au peuple (p36).

C'était un pur, un zélote. Il répugnait à tuer. Il était angoissé. Il est parti au combat sachant qu'il serait vaincu : en une bataille, le sort de sa lignée a basculé. Ses trois fils meurent, y compris Jonathan, l'ami de David. La sanction est disproportionnée. L'infraction ne peut pas justifier la dureté du châtiment. La grâce, inexplicable, abandonne Saül, tandis que la progéniture de David affermira son empire. "Dieu est avec David" (I Samuel 16, 18), ce qui rend Saül jaloux (talmud). Marqué au sceau de son aïeule Rachel, Saül est un perdant.

Les deux premiers rois d'Israël ne sont pas nés sous le même astre, dit le midrach.

Chaoul signifie "l'emprunté". Son identité est précaire. Il est impuissant à durer. Son excellence vire à l'abjection. Elle n'est qu'un simple prologue au règne de David. Il doit s'écrouler pour que David surgisse.

Selon le talmud, il a été puni parce qu'il n'a pas défendu sa dignité de roi. Il est insensible aux honneurs, fils de la plus petite tribu d'Israël (I Sam 2,21) (Benjamin). Héros de la finitude, figure d'errance, il aspire à l'ombre.

Saül s'empale lui-même sur son épée, imité par son écuyer.

 

 

Si on lit le texte de la bible, on s'aperçoit que Saül n'était pas si naïf (ni si généreux) : car s'il n'a pas massacré les Amalécites, ni tué leur bétail ni détruit leurs biens, malgré les ordres reçus, c'est parce qu'il voulait s'en emparer, pour lui-même ou pour répondre au désir du peuple (il a, dit le texte, cédé à la voix du peuple).

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Rojtman
HebSaul

FA.UTT

XSAulRoyaume

Rang = XSaul
Genre = MK - NG