Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Rachel, épouse de Jacob                     Rachel, épouse de Jacob
Sources (*) : Sur Léa               Sur Léa
Betty Rojtman - "Le pardon à la lune, Essai sur le tragique biblique", Ed : Gallimard, 2001, p74-6

 

Vision de Rachel et Leah (Dante Gabriel Rossetti) -

Rachel représente la sphère d'en-bas (malkhout) et Léa la sphère d'en-haut (bina)

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

C'est pourquoi les faits qui concernent Léa sont occultés, tandis que Rachel est étalée à tous les yeux, consacrée, révélée (quoiqu'au prix d'un retrait, dans son obscurcissement), dévoilée.

Rachel représente les tribulations de l'histoire en marche, donnée à la matière, sacrifiée parce qu'elle est reine. Elle se dissimule pour se protéger, exposée au désir, précaire, immanente, fébrile, inachevée, présente.

Léa est lointaine par essence. Intériorité, sagesse, mystère. Aucune existence ne la dévoile. Elle est occultée mais féconde, elle peut se répandre, assurée.

---

Malkhout est la dixième séfira, et Bina la troisième.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Rojtman
HebRachel

XX.SFM

HebLea

XX.SFB

XRachel_sphere

Rang = XXM
Genre = MR - IB