Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Un salut reste ouvert                     Un salut reste ouvert
Sources (*) :              
Léon Askénazi - "La parole et l'écrit, tome 1", Ed : Albin Michel, 1999, pp349-350

 

-

[Il reste toujours, pour les Juifs, un degré de liberté humaine qui ouvre une possibilité de rédemption ou de libération]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Pour les chrétiens, la faute était inévitable, fatale, nécessaire, et ne pouvait que se produire. Les Juifs, au contraire, pensent que la faute d'Adam et Eve était contingente [ce n'était pas un trait d'essence de l'humain, comme le laisse entendre la notion de "péché originel"]. Elle tenait à leur personnalité, leur comportement. Ils auraient pu agir autrement qu'ils ne l'ont fait; rien n'était décidé à l'avance.

Certes, l'erreur a des conséquences graves, mais elle n'est pas irrémédiable. Selon un midrach, tandis que la faute n'existait pas avant la création, la possibilité du repentir existait déjà. L'homme nait libre; son drame n'est pas de risquer d'être esclave, c'est qu'il peut fauter, en raison de sa liberté et non pas d'une prédestination. La culpabilité et l'innocence se mêlent à l'intérieur de chaque personne.

L'idée d'un messie défini par la rédemption implique que le péché soit une oeuvre qui s'accomplit à travers l'histoire du monde. L'oeuvre est confiée à la créature,

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Le "Je suis ce que je suis" biblique invente un mode spécifique de l'absence : présence d'un inaccompli (je serai que je serai)

-

Le messianisme signifie que c'est en s'appuyant sur le futur qu'on peut changer le passé

-

La même racine hébraïque "gal" signifie l'exil (galout) et la rédemption (gueoula)

-

L'essence minimale du judaïsme, dont la judéité porte peut-être encore la promesse, est l'ouverture de l'avenir

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Manitou
JuifsSalut

AA.BBB

JX_JuifsSalut

Rang = XM
Genre = -