Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
La sagesse n'a aucun contenu                     La sagesse n'a aucun contenu
Sources (*) :              
Lucien Coërmer - "La sagesse du milieu", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 8 mai 2006

 

-

[La vraie sagesse n'a pas de contenu]

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accder son texte

 

Dans notre culture, la position socratique est un point de départ. Ce que je sais, c'est que je ne sais rien, même si cette assertion est passablement contradictoire et charrie une certaine dose de mauvaise foi. Un autre pôle venu d'Orient n'est pas si éloigné du platonisme. C'est celui qui dit qu'il n'y a de sagesse qu'au milieu. Il ne donne guère plus de contenu à la sagesse. Un troisième pôle, toujours venu d'Orient, est beaucoup plus radical. Il met tous ses espoirs dans l'élimination finale de tout désir pulsionnel - et y réussit en partie à travers certaines pratiques, comme le yoga. Ce dernier courant ne doit pas être confondu avec une éthique du retrait, qui trouve sa source dans l'Ancien Testament et ne prétend pas détruire les pulsions, mais seulement les effacer pour laisser la place à l'autre.

Le roi Salomon se rattache à ce dernier courant. Il pensait que rien ne valait la sagesse. Mais il ajoutait un critère qui a fini par prendre une place prépondérante : elle devait être juste. Avec la modernité, son point de vue n'a cessé de gagner du terrain. Il s'est disséminé un peu partout, mais l'expérience à montré que la loi et la justice n'allaient pas toujours dans le même sens. Dans ces conditions, il restait plus prudent de laisser, encore une fois, la sagesse à l'écart.

Le problème, par rapport à tous ces braves gens, c'est qu'il y a aussi du désir. Platon, avant beaucoup d'autres, en a fait le constat. Il faut se positionner par rapport à ça, parfois dans l'urgence.

Le sage est contaminé par le monde, influencé par toutes sortes de tromperies ou d'imitations. Mais sa particularité à lui, c'est qu'il est capable de s'en extirper - et alors, sans que nul ne sache pourquoi, la portée de sa parole dépasse toutes les limites de son corps et de son esprit.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

La sagesse de Socrate est celle de celui qui sait qu'il ne sait pas, et qui fait savoir à ceux qui se croient sages qu'ils ne savent pas non plus

-

La sagesse, c'est de garder toutes les idées sur le même plan

-

Entre la sagesse et le savoir, une différance irréductible induit une précipitation éthique : répondre aux urgences de la vie sans attendre les réponses de la science

-

Le yoga ou la sagesse orientale protègent des souffrances en tuant les pulsions

-

A l'égard du corps comme de l'âme, il y a deux façons de se comporter : en s'acquittant d'un service pour aller à l'objet du désir; ou en faisant le bien sur la base d'un savoir

-

La parole du sage n'est pas limitée par la portée d'une voix

-

Les arts d'imitation sont les plus éloignés de la sagesse, et leur plus grand méfait est qu'ils sont capables de contaminer même les sages

-

Ce que Salomon demande à l'âge de 17 ans, "un coeur intelligent pour juger son peuple et pour discerner entre le bien et le mal" : une sagesse dirigée vers la justice

-

Salomon, porte-parole de la sagesse juive, est celui qui a, le premier, contribué à sa dissémination

-

De la sagesse de Salomon et de ses avatars, on peut déduire une éthique du retrait

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Lucien
ProSagesse

BB.AAA

VS.SAG

FO_ProSagesse

Rang = zQuois_Sagesse
Genre = -