Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
La suspension de la voix                     La suspension de la voix
Sources (*) : "Toi aussi, Viens, écris"               "Toi aussi, Viens, écris"
Ignace Lequedeur - "D'une prothèse en plus", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 14 mai 2006

 

-

Sur le Contemporain

[La voix s'est séparée de nous, nous laissant en suspens]

Sur le Contemporain
   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

logo

 

Avec l'appui de la technique (téléphone, radio), la voix s'est séparée du corps, prenant à revers le langage. C'est un événement historique puisque nous pouvons le dater (une fourchette large, entre 1830 et 1920, et un épicentre, vers 1905), et aussi fondateur, se nourrissant du substrat oral de l'humanité. Il est invisible, mais peut se voir par ses effets (la mutation radicale dans l'art, qui rend difficile son existence même). Il est inaudible, mais formate notre environnement sonore. Si l'on retrouve des mots anciens pour le désigner (comme celui d'acousmatique), c'est parce que, de tout temps, la voix humaine l'a suscité. Internet en est l'écho amplifié. Les télétechnologies ouvrent un nouveau rapport au temps.

Que se passe-t-il? Le vococentrisme humain s'accentue. En même temps la voix s'autonomise et se dissémine - double dimension qui reflète le double temps de la modernité. L'espace aussi se dédouble en espace de dissémination et espace vocal. Libérée de sa complicité avec le logos mais profitant de son affinité avec la technique, elle est prise dans des poussées incohérentes, celle du continu, de la pulsion, du sans-voix. Cela la rend plus féconde et plus incertaine. Elle erre. Elle porte moins les filiations, quand elle n'avoue pas carrément l'absence d'origine.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Désormais la parole vive n'est plus crédible

-

La voix se détache! Il faut conjurer la panique

-

[La voix contemporaine tient son pouvoir d'une maîtrise technique qui la détache des fonctions usuelles de la voix]

-

En tant qu'elles enregistrent un "ça a été", les télétechnologies actuelles prolongent la saisie de la voix par l'écriture phonétique, et ouvrent un nouveau rapport à l'avenir

-

La voix s'autonomise

-

La voix s'est disséminée

-

La voix, cessant d'être au service de la parole, s'émancipe pour faire surgir le flux de la pulsion

-

[Poussées de l'artSansVoix]

-

Quand le visage se sera complètement effacé, le monde entier sera blanc

-

La clôture du phonocentrisme libère la voix de sa complicité avec le logos

-

La voix envahit l'espace

-

Le Contemporain compense les blessures galiléennes par un vococentrisme exacerbé

-

Le second temps de la modernité révolutionne la voix

-

Une voix détachée n'est plus porteuse de filiations

-

Désormais la voix révèle l'absence d'origine

-

La voix humaine est en exil

-

Plusieurs changements majeurs affectent la place de la voix

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Ignace
MQiVoixDetachement

AA.BBB

MQiCheminements

ER.VOC

PlanSite

EB.LEB

ES_MQiVoixDetachement

Rang = zQuois_Voix
Genre = -