Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
La technique et ses spectres                     La technique et ses spectres
Sources (*) : L'espace Contemporain               L'espace Contemporain
Harald Gourami - "Un virtuel de plus", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 15 octobre 2004

 

-

L'espace de dissémination

[La télé-technique entretient les spectres qui font tenir et minent l'espace contemporain]

L'espace de dissémination
   
   
   
Spectres vocaux Spectres vocaux
                 
                       

logo

Cliquer pour accéder à son texte

 

Photo, cinéma, psychanalyse. Marx ignorait cette triade, et pourtant, selon l'analyse qu'en propose Jacques Derrida, il la décrivait déjà sous le nom de religion, d'illusion, de fétiche, de fantôme. S'il s'est fait, dès 1848, le gardien du réel ou du matériel, c'est parce qu'il a vu la montée du spectral. Ses maîtres en philosophie ne l'avaient pas prévue. Lui l'a constatée, et l'a rapprochée du règne de la marchandise. Indigné par ce règne, il a pensé qu'on pouvait s'en débarrasser. Il a cru que la lutte des classes l'éradiquerait, mais le prolétariat lui aussi était un spectre, et le communisme en était un aussi.

S'il entretient le simulacre, le spectral ne s'y réduit pas. Bien qu'il soit visible, il n'est que l'effet d'une trace qui a déjà disparu. Bien qu'il ait une fâcheuse tendance à disparaître sans prévenir, il est aussi capable de se multiplier indéfiniment, déguisé en images et en sons. Il entretient l'imagination. On sait qu'il est irréel, mais on ne peut plus s'en passer.

Quand le médiatique émerge, le spectral aussi. Le visible y masque une différance invisible qui ne se montre dans l'espace que sous la forme d'une voix disparaissante. Nous avons perdu l'habitude de l'image silencieuse. Toute image, au cinéma comme à la télévision, est devenue virtuellement vocale.

Mais il y a plus - et pire peut-être. Le spectre est relancé par les clivages sociaux, les luttes politiques et les guerres de religion. Car les récits fondateurs, traditionnels ou modernes, n'ont pas complètement disparu. Ils survivent déguisés et métamorphosés. Derrière les grands discours sur l'être du monde, la place de l'homme et ses droits, derrière les grandes nouveautés du cyberespace et du temps réel, ils sont là.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Cinéma, médias et télé-technologies mettent en scène des spectres dont on ne peut pas faire son deuil

-

S'il faut conjurer le spectre, c'est parce qu'il est une voix porteuse de différance

-

La duplicité de l'espace fait coexister "voix courante" et "voix spectrale"

-

[Dans l'espace vocal, toute image est menacée de spectralité]

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Harald
TeleSpectres

AA.BBB

EVocalEspace

TE.LTE

MQiEDiss

RB.LLO

EVSpectres

DE.LDE

HS_TeleSpectres

Rang = J
Genre = Parcours -