Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Le sans - voix remonte                     Le sans - voix remonte
Sources (*) : Traversées de la voix               Traversées de la voix
Sébille Auch - "D'une perte de sens irrémédiable", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 15 mai 2006

 

-

[La remontée du sans-voix est incoercible]

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accéder à son texte

 

Il y a toujours eu du sans-voix, mais sa trace était scellée, innommable. Les choses ont changé. Le 20ème siècle a subi massivement sa poussée délétère. Les victimes sont nombreuses : le sens, la forme, les mots, l'art. Le sans-voix se répand partout. Porté par la technique et les machines, il s'appuie solidement sur la science, dont l'écriture se passe de voix.

Dans les arts sans voix (peinture, musique, sculpture), il a été longtemps compensé par des incitations à la rhétorique. Mais depuis la photographie, ça ne marche plus.

L'image est sans-voix. N'est-elle pas muette, comme d'autres arts? Même si l'on tente de l'assujettir au récit, elle y résiste. Elle est inscrite dans le discours, mais elle s'en joue. Qu'elle soit figurative, géométrique, informe, concrète, construite ou désarticulée, polychrome ou pas, sexuelle, humoristique ou intellectuelle, elle met en présence d'un réel difficile à dire. Elle ajoute autre chose, dont je ne peux rendre compte ni par la voix, ni par l'écrit.

Cette remontée du sans-voix à la surface est une des explication les plus simples, les plus immédiates et les plus élémentaires de l'art abstrait. Ce processus est présent dans tout dessin, et prolifère à notre époque. Puisque l'image ne veut rien dire, autant prendre acte du non-dit par l'explosion des couleurs, la forme ou le mouvement.

S'il n'y avait qu'un sans-voix, il serait mystique, mais il y en a des multitudes (des gens, des objets, des animaux, des images, des processus, des pulsions qui imposent ou qui trouent et même des voix). Ils varient selon les points de vue et les époques. Les événements les provoquent, les perturbent et les changent.

Quand la voix elle-même est sans voix, je l'appelle Vox.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

L'origine du monde (Gustave Courbet, 1865)

-

Pour dessiner, il faut tenir à l'écart la voix et la pensée

-

Les traces du dessin ne sont pas vocales, elles ne peuvent pas se dire

-

Quand le visage se sera complètement effacé, le monde entier sera blanc

-

Le chien (Goya, Quinta del Sordo, 1820-23)

-

On ne peut donner forme au manque de voix

-

Dans un monde sans prophète, Prométhée, enchaîné, n'a plus de voix

-

Le peintre ne montre pas l'image, mais la pensée

-

L'art moderne/contemporain s'interpose dans la faille apparue au 20ème siècle entre le logos et la voix

-

Dans l'art moderne, c'est la représentation qui devient voix

-

Vox est la voix sans-voix qui creuse un lieu vide où ma voix résonne dans l'Autre

-

Une tache rouge ne dit rien

-

Des mots sans voix sont réduits au système logique d'un vouloir-dire

-

Les photographies sont comme de la pensée, une pensivité sans voix, sans autre voix que suspendue

-

Une langue scientifique bien faite serait privée de toute référence à une voix

-

Dans l'écriture universelle de la science (algèbre), le supplément est à la source, il n'est précédé par aucune présence ni aucune voix

-

Quiconque écrit sur des arts sans voix (peinture, sculpture, musique) est mis en demeure d'adresser des mots, mais à qui?

-

Chaque trait est un monde, chaque point est un univers

-

Le rossignol, gardien de la Chose, garde aussi la voix, qui ne chante plus

-

Dans le texte sans voix de la métaphysique, la trace est scellée, innommable; on ne peut que l'affirmer dans un certain rire, partout et toujours

-

La Madone de Bentalha (Pascal Convert, 2001)

-

[Poussées de l'artSansVoix]

-

Le World Wide Web donne lieu à une parole sans corps, ni altérité, ni voix

-

Dans l'épisode de la pomme, Eve est privée de voix

-

La voix ignore l'organe à travers lequel elle passe

-

Dessin d'après Glas, rebaptisé "Ich" par Jacques Derrida, divisé au moins trois fois par une voix triplement hétérogène

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

SŽbille
VoixSansVoix

AA.BBB

VoixCheminements

RR.RRR

GJ_VoixSansVoix

Rang = OSansVoix
Genre = -