Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Le surmoi, c'est "Jouis!"                     Le surmoi, c'est "Jouis!"
Sources (*) : L'inconscient, autre scène               L'inconscient, autre scène
Emilia Dengerfeld - "Les mots de Jacques Lacan", Ed : Galgal, 2014, Page créée le 20 mai 2006

 

-

Les mots de Jacques Lacan

[Le surmoi de Lacan : "Jouis de la voix qui t'ordonne de jouir!"]

Les mots de Jacques Lacan
   
   
   
                 
                       

Pour l'acqurir, cliquez

sur le livre

logolevinas

 

En rapprochant le surmoi de la loi, Lacan se situe dans une longue tradition qui commence avec Saint Paul. Le pécheur ne faute pas contre la loi, mais en fonction de la loi. En la transgressant, il la met en valeur, il la confirme; et il la détruit, il la troue, une duplicité qui est celle du surmoi lui-même. Avec lui la loi est pur signifiant, point-trou discordant, dépourvu de sens.

Dans ses rapports avec la loi, il apparaît d'abord sous la forme de la censure qui coupe en deux les systèmes symobliques : une part reconnue, accessible, et une autre interdite. Il est lui-même double : en partie causalité du sujet, en partie introjection des éléments culturels et éthiques d'une société; une face contraignante une autre face exaltante.

Ainsi s'instaure la voix de la conscience, cette figure féroce, tyrannique, assise sur les arrêts et les inhibitions du sujet.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Le surmoi est une loi dépourvue de sens, en rapport avec des problèmes de langage

-

C'est la loi qui fait le péché - et le surmoi qui fait le crime

-

Le surmoi a une double face : causalité intime d'un sujet, et ensemble des éléments culturels et éthiques d'une société donnée

-

Le surmoi est une scission du système symbolique, en tant qu'elle se produit pour le sujet dans ses rapports avec la loi

-

Le surmoi est une figure féroce, un pur impératif qui impose aux névrosés sa tyrannie

-

Le surmoi est constitué d'arrêts et d'inhibitions du sujet

-

Le surmoi et l'idéal-du-moi sont dirigés en sens contraire : l'un est contraignant, l'autre exaltant

-

Le surmoi est une introjection secondaire par rapport à la fonction de l'ego idéal

-

Le surmoi est à la fois la loi et sa destruction

-

L'idéal-du-moi suture le symbolique, tandis que le surmoi le troue

-

La voix du surmoi se transplante sans changement d'une génération à l'autre : elle est la voix pure qui évacue une jouissance non dite

-

Le surmoi est le point-trou auquel la loi se trouve réduite

-

La fonction sociale du surmoi implique une réduction de la loi à un signifiant-pivot

-

La voix de la conscience, aussi fixe à l'intérieur que le ciel étoilé à l'extérieur, est un "tu"

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Lacan
InsuSurmoi

AA.BBB

InsuCheminements

SU.RMO

LacanMots

SU.RMO

KU_InsuSurmoi

Rang = zQuois_Surmoi
Genre = -