Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Sur les pulsions                     Sur les pulsions
Sources (*) : Le narcissisme               Le narcissisme
Sigmund Freud - "Essais de psychanalyse", Ed : Petite bibliothèque Payot, 1981, p108, Au-delà du principe de plaisir

 

Hortensia (Eugene Frank, 1898) -

Les pulsions sexuelles contribuent à maintenir en vie d'autres cellules, tandis que les pulsions d'auto-conservation mettent la libido en réserve pour leur propre force (narcissisme)

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Freud s'interroge sur la nature des pulsions. Y a-t-il un seul type de pulsion ou y en a-t-il plusieurs? Si l'on admet que la tendance vers l'inertie est la plus originaire, on peut supposer qu'il n'y a pas d'autre pulsion que la pulsion de mort, car la vie n'est qu'un détour vers la mort. Les pulsions sexuelles dirigées vers l'objet, qui semblent au service du renouvellement de la vie, contribuent à la répétition des mêmes processus. Mais qu'en est-il des pulsions d'auto-conservation tournées vers le moi? Ce sont elles aussi, dit Freud, des pulsions libidinales. N'y aurait-il alors qu'un seul type de pulsion? Pas sûr, car d'une part Freud maintient l'opposition entre pulsions de vie et pulsions de mort nécessaire à sa théorie des névroses (dualisme), d'autre part la tendance de certaines cellules à fusionner (Eros) est difficilement explicable par la seule pulsion de mort. On peut alors introduire l'hypothèse de Platon dans Le Banquet : les êtres sexués sont le résultat d'une division en deux d'un être androgyne primordial. En d'autres termes : au moment où elle a pris vie, la substance se serait déchirée en particules qui aspirent à se réunifier. Sans doute se rapproche-t-on ici d'une pensée mythique plutôt que scientifique. La spéculation prévaut sur l'observation.

 

 

La vie organique pluricellulaire est un moyen d'allonger la durée de vie : une cellule aide à conserver la vie des autres, même si elle doit disparaître. De même la copulation (fusion de deux cellules) conduit à rajeunir une autre cellule. Ainsi les pulsions sexuelles actives, ou pulsions de vie, prennent pour objet d'autres cellules dont elles neutralisent les pulsions de mort. Au contraire, les cellules germinales se comportent de façon narcissique. Elles ne dépensent pas leur libido dans des investissements d'objet. Elles en conservent la force active pour leurs propres pulsions de vie. Ainsi se constitue une réserve pour une activité constructrice ultérieure.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Freud
InsuPulsion

DU.ALI

InsuNarcissisme

RE.SER

T.lavie

Rang = N
Genre = MK - NP