Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Denis Vasse                     Denis Vasse
             

 

-

Page créée par le scripteur le 30 mai 2006.

[A partir de Denis Vasse]

   
   
   
                 
                       

logo

 

- bibliographie de Denis Vasse.

 

Jésuite, médecin, psychanalyste, spécialiste de la voix, écrivain, autant de raisons de s'intéresser au Père Denis Vasse.

La voix, lieu symbolique, prend naissance dans l'inconscient. Quel est ce lieu où la résonance du silence devient voix? Denis Vasse ne le nomme pas.

 

Propositions (les tÍtes de parcours sont entre crochets)

--------------

-

[L'ordre instauré par la voix se substitue au lien du sang ombilical]

-

[La folie est une voix sans lieu]

-

Bibliographie de Denis Vasse

-

La voix ne se donne à entendre que dans la chute du (a)

-

La fermeture ombilicale coupe définitivement le flux sanguin primitif, inaugurant de nouveaux types de flux

-

La voix trahit toujours quelque chose de l'inconscient

-

L'inconscient est le lieu symbolique d'où vient la voix et où elle retourne dans le silence de la présence à soi

-

Quand la vie ne se répand plus par l'ombilic, la parole peut être articulée par la voix

-

L'ouverture de la voix lors du premier cri est corrélative de la fermeture ombilicale

-

La voix relie le sujet à son origine par la médiation du langage

-

La voix est cette origine parlante qui fait, de la chair, un corps d'homme

-

La voix est le lieu symbolique par excellence

-

La voix trahit, car elle a un rapport privilégié avec la vérité qui parle

-

Dans la rencontre de la voix surgit la vie, et la mort ne se donne à penser qu'à sa disparition

-

La voix n'étant pas spécularisable, libère le sujet de l'image de son corps

-

La suture ombilicale introduit le nouveau-né à un nouveau mode de relation : l'alliance médiatisée par la voix

-

La voix est le rapport entre vie, mort, discours, parole, savoir, lieu, écoute, silence, objet. Sans elle, ils disparaissent

-

Il faut entendre la voix pour briser sa matérialité et rétablir le rapport d'altérité qui fonde l'inconscient et la parole du sujet

-

La voix est parole du discours et silence du lieu

-

L'espace des autres, subtil espace aérien où se croisent sons, regards, touchers et aussi désirs, est le lieu vocal où réside l'alliance

-

La voix s'inscrit dans la rupture ombilicale

-

Interpréter, c'est prêter sa voix aux mots pour que le sens caché y révèle le sujet

-

L'homme reçoit son statut de sujet quand il reconnaît la voix-sang qui le délivre du flux sanguin, et témoigne de la loi de l'alliance

-

Des mots sans voix sont réduits au système logique d'un vouloir-dire

-

L'objet (a), par sa matérialité - pénis, excrément, regard, voix, rien, et aussi ombilic - obture et chosifie la différence

-

L'oreille maintient constamment le corps ouvert à la sphère du subtil

-

La voix est la dimension de la parole mobilisant les affects à leur entrecroisement avec le sens des mots

-

La voix est le support de la différence, qui rouvre constamment l'écart que l'objet imaginaire tend à combler

-

La voix est la substance des mots dits

-

La voix appelle à demeurer dans un corps qui répond à un nom

-

La voix naît dans la résonance silencieuse du corps, dont les mots se séparent

-

La voix est subversion de la clôture

-

Quand l'ombilic se ferme, tous les trous autrefois fermés peuvent s'ouvrir

-

Dans la voix, le sujet garde son mystère

-

Pour pas que ça me touche, la voix, je refuse d'entendre

-

L'Ombilic et la Voix, par Denis Vasse (1974) [OV]

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Vasse
VasseCheminements

AA.BBB

FS_VasseCheminements

Rang = zQuois_Vasse
Genre = -