Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Les Lumières                     Les Lumières
Sources (*) : De la science à l'oeuvre               De la science à l'oeuvre
Ernst Cassirer - "La philosophie des Lumières", Ed : Fayard, 1966, p12 - Présentation de Pierre Quillet

 

Portrait de Claude Henri Watalet (Greuze, 1763) -

Le 18ème siècle hérite des découvertes scientifiques du siècle précédent; il les généralise à d'autres domaines (droit, politique, religion, esthétique, morale)

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Pour ce qui concerne la représentation de l'univers physique, le 18ème siècle poursuit la construction sur les fondements assurés au 17ème siècle (la révolution copernicienne), mais il l'élargit à d'autres domaines. On veut être le Newton de l'histoire, celui de l'histoire naturelle, de la philosophie ou de l'esthétique. On se sert de la physique newtonienne comme modèle dans tous les domaines de la pensée. Les vraies innovations se situent dans d'autres secteurs : la tolérance, l'esprit historique ou la foi.

Du 17ème au 18ème siècle, il n'y a pas de véritable rupture, mais déplacement d'accent : on s'intéresse moins aux principes et plus aux phénomènes, moins au général et plus au particulier. La confiance en soi de la raison n'est nulle part ébranlée. Le rationalisme conserve une exigence d'unité. La forme discursive de la connaissance a le caractère d'une réduction : elle ramène le complexe au simple. Une mathématisation du psychique est possible; pensée, jugement, désir, vouloir, imagination, création artistique ne sont pas hétérogènes. Dans tout cela, l'esprit n'a affaire qu'à lui-même et à ses simples idées. Il n'y a pas d'échelle des valeurs, ni éthique ni théorique. On ne s'élève pas vraiment au-dessus de l'impression sensible.

 

 

Les grandes découvertes scientifiques ont précédé les mutations en politique, en histoire et en théorie de l'art, qui se traduiront par une succession de révolutions galiléennes : après Galilée en astronomie, viennent Newton en physique et mathématiques, Grotius pour le droit, Bayle en histoire, la psychologie avec le sensualisme franco-anglais (Condillac), Montesquieu en politique, les déistes pour la religion, Rousseau pour la morale, Shaftesbury et Kant en esthétique.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Cassirer
ProLumieres

FS.CEI

ProScience

WL.RVG

T.siècle18

Rang = O
Genre = MR - IA