Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Toute communauté est vocale                     Toute communauté est vocale
Sources (*) :              

 

Automates Republicains (George Gro sz, 1920) -

D'où viennent les voix de la démocratie? Aucune tête ne les conçoit, aucune bouche ne les profère

   
   
   
                 
                       

 

Voilà à quoi finit par se réduire la démocratie : des corps mécaniques, sans mains ni visages, exhibant leurs décorations, agitant mécaniquement leurs drapeaux.

1, 2, 3, Hurra! hurle un mannequin sans yeux, sans bouche, sans oreille ni cerveau. Et derrière lui, le républicain agite un petit drapeau allemand qui lui sert de prothèse et répète : 1, 2, .... Le républicain qui emprunte au mannequin sa voix lui emprunte aussi tous ses membres, c’est-à-dire son absence de membres. Avec sa voix, il a perdu tout moyen d’agir, toute instrumentalité humaine. Mais d'où viennent-elles, ces voix? De quel législateur? De quelle force aveugle et féroce déguisée en loi?

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Images
VoixCommunaute

HA.TOM

zi.1920.Grosz.George

Rang = Y
Genre = MJ - NA