Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Le classique perdure                     Le classique perdure
Sources (*) :              
Ernst Cassirer - "La philosophie des Lumières", Ed : Fayard, 1966, p290

 

Pieta (Charles Le Brun, 1643) -

Le classicisme finit par substituer les convenances sociales aux lois naturelles dont il prétend rendre compte

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

La doctrine classique cherche une adéquation parfaite entre le sujet traité et l'expression. Elle voudrait que l'oeuvre d'art ne se comporte pas autrement que les choses de la nature, en respectant ses lois et ses justes proportions. Mais faute de retrouver cette simplicité, elle y supplée par des conventions, comme la loi dite des trois unités au théatre (un jour, un lieu, un fait accompli). Au lieu de la vérité, elle appelle à la vraisemblance, au lieu de la réflexion critique, elle étale une crédulité naïve empruntée à l'environnement immédiat, l'habitude et la tradition. La nature est identifiée avec un certain état de la civilisation. La cour et la ville sont élevées au rang de modèle et d'idéal esthétique. Plus la règle est exacte, plus elle est étroite. Ces faiblesses aboutiront finalement à la dissolution et la défaite des théories classiques, et à la nouvelle esthétique qui émergera au 18ème siècle.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Cassirer
ProClassique

FS.OCC

WClassique

Rang = P
Genre = MR - IA