Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Ah, l'art? Que des apories!                     Ah, l'art? Que des apories!
Sources (*) :              
Ernst Cassirer - "La philosophie des Lumières", Ed : Fayard, 1966, p298

 

Autoportrait vu de dos (Johannes Gumpp, 1646) -

L'oeuvre d'art est le miroir dans lequel l'auteur et le spectateur doivent se contempler, retrouver leurs expériences les plus profondes

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

C'est la thèse développée par Jean-Baptiste Dubos au début du 18ème siècle, par réaction contre le classicisme. L'observation de soi est définie comme le principe spécifique de l'esthétique, par opposition à toute autre méthode logique. Il faut apprendre à voir toujours plus clairement ses expériences intimes. Le goût est aussi immédiat que les actes de perception. S'il n'y a aucune échelle fixe des valeurs esthétiques (comme l'affirme Hume), le goût ne dépend que de l'imagination et des sentiments. Le sujet individuel est seul juge de ses propres états. Des appréciations différentes peuvent être toutes justes. Elles expriment un certain accord entre l'objet et notre esprit. La beauté n'est pas une chose, mais un état. Chaque esprit perçoit une beauté différente. Si un idéal éthique ou esthétique existe, il dépend d'une moyenne empirique que l'on peut constater chez l'homme, c'est-à-dire du sens commun.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Cassirer
ArtQuid

DS.MIR

T.delart

Rang = N
Genre = MR - IB