Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Impossibilité de l'oeuvre                     Impossibilité de l'oeuvre
Sources (*) : Le récit de l'Orloeuvre               Le récit de l'Orloeuvre
Péronne Corrillaut - "Toute oeuvre est une main d'amant", Ed : Orloviennes, 2048, Page créée le 2 juillet 2006

 

-

Oeuvres : répondre de l'unique

[Pour valoir le temps qu'on y passe et justifier la peine qu'on y met, il faut qu'une oeuvre soit impossible à faire]

Oeuvres : répondre de l'unique
   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accéder à son texte

 

Comment distinguer les oeuvres qui valent la peine de celles qui ne présentent aucun intérêt? Eh bien c'est simple, c'est par l'expérience. Devant celles qui valent la peine, tu commences par reculer. Tu te dis que n'y arriveras jamais, que tu ferais mieux de faire autre chose, quelque chose de réalisable. Mais une autre force en toi fait pression, une force encore plus exigeante qui te pousse à y aller quand même. Tu ne te laisses pas intimider par l'impossible, tu plonges dans le travail. Tu marches sur cette ligne de crête, dans cette tension qui te met mal à l'aise. Tu es comme un démiurge sommé d'accomplir ce qui est juste, mais incapable de prévoir ce que ça va donner. L'idée que tu te fais de ton oeuvre est si haute que le possible l'abaisserait, seul l'impossible est digne d'elle.

Mais l'impossible prend parfois des voies détournées, involontaires et beaucoup plus commerciales. Ainsi par exemple, dans un thriller comme Effets secondaires (Soderbergh, 2013), la multiplication des apories : on ne sait plus où on en est, le résumé du film ne présente plus aucun intérêt car ce qui compte, c'est son caractère aporétique.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Les choses retournent d'où elles viennent par nécessité, car elles se rendent mutuellement justice et réparent leurs injustices selon l'ordre du temps

-

Dans chaque déconstruction singulière, le mouvement d'une division fait apparaître l'impossible comme la seule possibilité digne de ce concept ou de ce thème

-

Le film "Effets secondaires" de Steven Soderbergh (2013) est construit pour qu'on ne puisse en tirer aucune conclusion définitive : un thriller aporétique

-

Les oeuvres de l'art moderne se tiennent sur une ligne de tension entre deux modèles de la temporalité : accomplissement continu / attente interrompue

-

Le démiurge de Platon est un dieu artisan, un faiseur d'oeuvre, mais c'est aussi un dieu désoeuvré, impuissant et mourant

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

PŽronne
ProNecessite

AA.BBB

PGFParcours

LI.KLO

FilOrloeuvre

J.MP.LRO

DO_ProNecessite

Rang = zQuois_Necessite
Genre = -