Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
La Renaissance et ses miroirs                     La Renaissance et ses miroirs
Sources (*) :              
Hubert Donoissy - "D'un point de non-savoir", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 6 juillet 2006

 

-

[Nos illusions ne sont analysables que dans le miroir de celles de la Renaissance]

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accéder à son texte

 

Il est possible que la Renaissance n'ait jamais existé, qu'elle n'ait été qu'une illusion rétrospective de notre temps. De cette révolution qui a voulu produire le visible en tant que tel, avec ses lois séparées de celles de la figure, nous ne pouvons parler qu'à partir de la révolution freudienne et cézannienne des années 1900 qui semble avoir fait exactement l'inverse. Nous n'avons donc pas de point de vue objectif. Nous sommes partie prenante. Tout ce qu'on attribue à la Renaissance : la croyance en la nature, les valeurs transcendantes, la logique, la dignité humaine, l'amour de la vie, la perspective légitime, le concept de l'art, le monument historique, l'émergence de l'histoire de l'art avec son savoir et ses connaissances, tout ce cortège d'illusions, y compris son messianisme du progrès, nous ne pouvons en analyser l'effondrement qu'à partir de nos propres illusions.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

La nouveauté de la pensée de la Renaissance, c'est que l'être de la nature ne doit pas être cherché sur le plan du créé, mais sur le plan de la création

-

En montrant la tragédie de l'homme qui, jeté hors du bonheur, brûlant de remords, veut être l'homme, Masaccio a (ré)-inventé la peinture

-

Avec la peinture de la Renaissance, la pensée religieuse cherche à incorporer le monde nouvellement découvert dans un système de valeurs transcendantes

-

A partir de la Renaissance, une nouvelle logique se dégage qui met l'accent sur le mouvement de l'être (causalité) plutôt que sur le savoir acquis

-

Avec l'histoire de l'art ont été inventés les mythes de la Renaissance, de la mort de l'art et de sa résurrection

-

La Renaissance a opéré un travail de désintrication du figural et du textuel : exclure la figure du discours; produire le visible en tant que tel

-

La notion de "monument historique" nait à Rome vers 1420

-

L'image chrétienne est devenue insupportable à la Renaissance car elle porte la mort en elle

-

Nous appartenons à la révolution cézannienne et freudienne des années 1880-1930 grâce à laquelle nous pouvons comprendre celle de la Renaissance

-

Le Maharal, les maîtres de Sefad et Isaac Louria, qui sont contemporains, sont au coeur d'une mutation de la morale et du messianisme juifs

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Hubert
ProRenaissance

AA.BBB

WR.ENA

JN_ProRenaissance

Rang = zQuois_Renaissance
Genre = -