Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
La voix dans les films                     La voix dans les films
Sources (*) : L'espace humain est vococentriste               L'espace humain est vococentriste
Michel Chion - "La voix au cinéma", Ed : Cahiers du Cinéma, 1982, p19

 

-

Au cinéma, les prises de son sont en général des prises de voix

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Au cinéma, le vococentrisme humain prend des formes particulièrement exacerbées. L'audition y est hiérarchisée. Dans tout magma sonore (aussi violent, guerrier ou informel soit-il), il faut que nous puissions localiser et identifier une voix, un semblant de voix ou un substitut de voix - sans quoi nous sommes perdus ou nous nous lassons rapidement. Selon la formulation de Michel Chion, "la présence d'une voix humaine structure l'espace qui la contient". En ce sens la notion de bande-son globale est trompeuse.

Les normes techniques et esthétiques du cinéma classique sont conçues pour mettre en valeur la voix et l'intelligibilité du dialogue. Il faut compenser l'absence de repères "binauraux" [notre capacité à localiser un son dans l'espace grâce à l'écart entre nos deux oreilles] en renforçant artificiellement la voix et son texte, et en réduisant les autres bruits.

 

 

On privilégie la voix parmi les sons, de même qu'on privilégie le visage parmi les images. On axe le son sur l'écoute, de même qu'on cadre la caméra sur le visage.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Chion
ParlantVoix

FF.LEF

EVocalVococentrisme

KE.LKE

U.audition

Rang = O
Genre = MH - NP