Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Au centre du cinéma, la voix                     Au centre du cinéma, la voix
Sources (*) : Le cinéma vocalise l'espace               Le cinéma vocalise l'espace
Michel Chion - "La voix au cinéma", Ed : Cahiers du Cinéma, 1982, p34

 

-

L'écran vient en plus

La voix du cinéma rôde à la surface de l'écran, ni dehors ni dedans

L'écran vient en plus
   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Il y a deux types de voix : celles qui sont visualisées (celui qui parle apparaît sur l'écran) et les voix acousmatiques (le son provient d'un personnage hors-champ). Le spectateur ne les distingue qu'au fur et à mesure de ce qu'il voit. Il passe d'un plan à un autre en fonction de sa perception visuelle, bien que le son lui-même vienne d'un même lieu. A tout instant, les visages et les corps peuvent se manifester et désacousmatiser la voix (ce qui est impossible à la radio).

La voix acousmatique est en peine d'un lieu où se fixer. Elle est dans l'écran sans y être. Facteur de déséquilibre, de tension, invitation à aller voir, mais aussi à se perdre. Comme l'acousmêtre, elle est à la fois hors-champ et dans l'image.

On pourrait en déduire que l'acousmêtre est une position transitoire, qu'on peut perdre ou regagner à tout instant (mais cela vient contredire l'idée qu'un acousmêtre déjà-vu n'en est plus un).

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Chion
CinemaVoix

SU.GEE

EVocalCinema

EV.KLL

ProEcran

LM.MML

U.voix

Rang = N
Genre = MH - NP