Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
                   
Sources (*) :              
Michel Chion - "La voix au cinéma", Ed : Cahiers du Cinéma, 1982, p39

 

-

La bouche est le point où la voix s'incarne et s'humanise, perdant sa toute-puissance

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Que se passe-t-il quand la source d'une voix, jusque là tenue cachée (ce que Michel Chion appelle acousmêtre au cinéma), est révélée? L'être indifférencié meurt, à la place vient une personne. La voix perd sa fonction de pure voix symbolique et se rattache à un corps déterminé, avec toutes ses faiblesses. Dès qu'on la montre dans la bouche, c'est-à-dire attachée, liée, née en un lieu, non coupée, non détachée, la voix devient humaine, elle peut vibrer, être affectée, contestée, défaillante. C'est le moment où l'enfant découvre le Père mortel et faillible.

 

 

Le dernier des hommes, détail (Murnau, 1924).

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Chion

U.bouche

Rang = N
Genre = MH - NP