Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Le monde s'écoule                     Le monde s'écoule
Sources (*) : La voix prolonge l'ombilic               La voix prolonge l'ombilic
Michel Chion - "La voix au cinéma", Ed : Cahiers du Cinéma, 1982, p71

 

Le testament du Dr Mabuse -

La voix prise dans le continu

La voix, qui se substitue au cordon ombilical, est un flux nourricier et continu qu'il faut maintenir à tout prix

La voix prise dans le continu
   
   
   
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Nous entretenons autour de nous une toile ombilicale qui fait lien d'écoute avec un monde à la place de la mère. Comment faire pour qu'il n'y ait ni coupure ni perte de ce lien? C'est le problème d'un des personnages du Testament du Dr Mabuse, Hofmeister, qui en devient fou. Hofmeister a entendu un nom qu'il n'aurait pas du entendre (celui de Mabuse), et téléphone au commissaire pour livrer le nom. Cet appel reproduit en lui la relation archaïque à la mère. Il a restauré le lien mais, comme le foetus, il ne peut rien dire, il ne peut plus parler, il se réfugie dans la folie. "Ne coupez pas!" supplie-t-il, mais le flux ne passe plus. Dans une radicale régression, il répète fantasmatiquement cette scène téléphonique, dont il ne sortira que par un cri de délivrance, un accouchement sonique. Tant que le nom est tu, le lien vocal subsiste, mais dès qu'il est dit, il se coupe (comme une naissance) (c'est ce pas que Hofmeister refusait de franchir). Il faut perdre ce lien pour rester vivant. Le non-dit maintient le caractère continu du flux.

Au cinéma, le lien du film avec le public est aussi régressif. Le spectateur est réduit à un être d'écoute. Lui aussi, comme Hofmeister, chosifie le flux vocal. Tant que le film ne se termine pas, le flux n'est pas coupé. On s'y accroche comme à un cordon téléphonique.

 

 

L'homme, qui ne tient que par la voix, est incapable de la maintenir. Son foetus (féminin) est mal verticalisé. Il flotte dans la feuille avec un tas d'immondices : ossements, (nombreux) soleils, roues, larves, ectoplasmes, inscriptions diverses, souvent glossolaliques, avec des lettres manquantes.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Chion
ProContinu

IG.VOI

VoixOmbilic

ID.LID

VoixContinu

LN.LOI

Q.ombilic

Rang = M
Genre = MK - NP