Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Cinéma, la voix - je                     Cinéma, la voix - je
Sources (*) :              
Michel Chion - "La voix au cinéma", Ed : Cahiers du Cinéma, 1982, p54

 

-

Depuis la nuit des temps, ce sont les voix qui montrent les images

   
   
   
                 
                       

Pour l'acqurir, cliquez

sur le livre

 

La première montreuse d'images est la mère (en s'appuyant sur sa parole, l'enfant distingue entre les objets). Il y en a beaucoup d'autres. Exemple : dans les arts traditionnels, les images sont commentées par des conteurs (v. le livre de Jacques Perriault "Mémoires de l'ombre et du son"). Ceux-ci restent en retrait ou neutres par rapport à l'histoire. L'image est insérée dans un discours, une rhétorique dont elle devient un prolongement. On peut imiter ce genre de positionnement au cinéma mais aussi aller beaucoup plus loin avec un type de voix reposant sur une technique spécifique, où le narrateur se compromet dans l'image, y basculer en tant que voix-je, prend le risque de pousser le spectateur à s'identifier à lui.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Chion
CinemaVoixJe

JG.LJF

UVoixImage

Rang = QVoixImage
Genre = MH - NP