Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Le cinéma vocalise l'espace                     Le cinéma vocalise l'espace
Sources (*) :              
Michel Chion - "La voix au cinéma", Ed : Cahiers du Cinéma, 1982, p136

 

-

La structure du cinéma est celle de l'espace vocal : un hors-champ habité par une voix qui est le corollaire du champ

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Selon Michel Chion, cette structure se trouve dans deux films :

- le Testament du Dr Mabuse (Fritz Lang, 1932).

- Psychose (Hitchcock).

Il y est question des retrouvailles impossibles de la voix avec un corps qui la localiserait. La voix et l'image ne peuvent y apparaître que couplées, en une unité mythique à jamais perdue.

Le cinéma parlant n'est que du ficelage. Quand il ne dénie pas la dissociation entre la voix et l'image, alors il va au coeur de l'effet de réel.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Chion
EVocalCinema

BT.KLL

W.EV.cinéma

Rang = U
Genre = MH - NP