Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
La voix prothétique                     La voix prothétique
Sources (*) :              
Ignace Lequedeur - "D'une prothèse en plus", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 15 juillet 2006

 

-

Méditations sur le Quai de l'Idve, Ed : Idixa, 1988-2007, Commencé le 15 juillet 2006 à Arnaville

La quatrième dimension qu'ajoute le cinéma à la photographie est d'emblée auditive : avec le mouvement (temporalité) arrive le son (parole)

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

logo

 

Quand le cinéma a été inventé (1905), le premier progrès technique a été d'ajouter le mouvement à l'image statique (photographie). On introduisait la temporalité. Mais l'idée était dès le départ de faire un cinéma total, c'est-à-dire sonore (avec bruit, parole et musique). Si le premier film parlant n'a été diffusé qu'en 1927, c'est uniquement pour des raisons techniques, car le cinéma muet a imaginé dès le départ des moyens indirects de représenter la voix : scènes de conversation, récits, intertitres, bonimenteurs. La quatrième dimension ne renvoie pas qu'à la mobilité, mais aussi au discours.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Ignace
VoixSupplement

WC.VBN

WCinemaQuatre

Rang = O
Genre = MH - NP