Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Au centre du cinéma, la voix                     Au centre du cinéma, la voix
Sources (*) : Le réalisme, idéal impossible               Le réalisme, idéal impossible
André Bazin - "Qu'est-ce que le cinéma?", Ed : Cerf-Corlet, 2002, p73 (entre autres)

 

-

Une sonorisation naturelle pousse le cinéma dans le sens d'un art réaliste

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Vers 1950-55, un peu plus de 20 ans après l'émergence du cinéma parlant (1928), André Bazin tente un premier bilan de l'introduction du son au cinéma. Certaines craintes ne se sont pas confirmées (non, le cinéma parlant n'a pas conduit au chaos); et même, dans les années 50, avec Orson Welles, Von Stroheim, Renoir, Dreyer ou Bresson, certains aspects du cinéma muet des années 20 ont été relancés (artifices du montage).

Dans l'ensemble, la sonorisation a plutôt renforcé le courant réaliste. Beaucoup moins malléable que l'image visuelle, l'image sonore a incité à l'élimination de l'expressionnisme plastique et des rapports symboliques entre les images.

Avant ou après l'émergence du parlant, il y a deux tendances : ceux qui privilégient l'image (sa plastique, son montage) et ceux qui privilégient la réalité. Ce clivage est (selon André Bazin) plus pertinent que celui qui oppose le muet au sonore.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Bazin
CinemaVoix

NR.NNR

ArtRealisme

MU.LMM

T.réel

Rang = O
Genre = MH - NP