Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
En art, la figure défigure                     En art, la figure défigure
Sources (*) : Chaque oeuvre transforme l'art               Chaque oeuvre transforme l'art
Violaine Rimoir - "L'étrangeté d'autrui est ma liberté", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 26 juillet 2006

 

-

Sur le Contemporain

[L'artiste travaille sur ce qui, dans la figure, est défiguré]

Sur le Contemporain Autres renvois :
   

Sur la vision

   

Sur l'image

   
Art, figurabilité Art, figurabilité
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

logo

 

En art, on a l'étrange habitude d'opposer le figuratif au non-figuratif. Rien n'est plus absurde. Tout ce que nous voyons est figure, et tout ce qui est représenté est défiguré. Tout artiste, quel que soit son style, travaille sur la figurabilité, même et surtout si celle-ci laisse sans voix.

Aucun mot n'est jamais adéquat pour dire la figure. Chaque image est un compromis entre une présence, une poussée et le code qui la désigne. On ne la maîtrise pas (encore moins dans l'art contemporain que dans tous les arts qui l'ont précédé). En se détachant sur un fond, elle appelle notre attention. Elle nous dit : "Déchiffre-moi!" Mais ça n'est pas si simple. Elle cache autant qu'elle montre. Elle se joue de nous, se dissimulant sous une énigme non dite, présentant une chose oubliée. On ne voit que ce qui est figurable, mais c'est le reste, l'infigurable, le défiguré, qui nous fait signe.

Bien sûr, nous désirons voir du figurable. Mais une figure ne trouve jamais sa place dans le discours. Elle est au bord, dans un entre-deux. Elle ne produit sa propre intelligibilité que dans certains cas exceptionnels, comme chez Picasso. Dans d'autres cas, elle désagrége.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

[L'énigme de la figure, c'est qu'elle cache la chose et aussi y donne un accès, quoique détourné, déplacé]

-

La figure est une poussée primaire du discours qui génère sa propre défiguration

-

Dans un tableau de peinture figurative comme dans le rêve, "ça montre", "ça se présente", "ça regarde", "ça représente" et "ça se voit"

-

Figurer, c'est transposer le sens dans une autre figure, défigurer et préfigurer

-

[Le figural est dans le discours, dehors, et aussi au bord]

-

Entre le régime normal du monde visible (figuration) et la capacité humaine à la figurabilité s'ouvre une césure anthropologique

-

[L'art est un travail sur la figurabilité]

-

Picasso construit des formes au service d'une volonté prodigieuse de figuration intelligible

-

L'art contemporain joue sur la défiguration

-

La figure se donne à lire frontalement, dans le présent de la conscience et sur le fond d'un monde

-

Certaines figurations filmiques désagrègent les unités du code

-

Au Moyen Age, l'"istoria" est close et la figure est libre; à partir d'Alberti, la figure perd sa profondeur pour devenir un aspect du monde visible

-

Fra Angelico nommait "figurae" les taches dont il parsemait ses oeuvres : zones destinées à susciter en notre mémoire le plus profond mystère

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Violaine
ArtFigure

AA.BBB

ArtCheminements

FI.GUR

PlanSite

FU.LLF

ArtFigurabilite

DF.LEF

FF_ArtFigure

Rang = zQuois_Figure
Genre = -