Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Le cadre, convention précaire                     Le cadre, convention précaire
Sources (*) : Le cinéma règle le rapport au désir               Le cinéma règle le rapport au désir
Christian Metz - "Le signifiant imaginaire - Psychanalyse et cinéma", Ed : Union Générale d'Editions, Coll 10/18, 1977, p105

 

-

Au cinéma, le cadrage et les mouvements d'appareils fonctionnent comme censure

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Le cinéma à sujet érotique joue volontiers sur les limites du cadre (statique) et les dévoilements progressifs (dynamique). C'est une censure perverse qui parie à la fois sur l'excitation et la rétention du désir et fait varier à l'infini la frontière qui arrête le regard. Les plongées/contre-plongées, les suspenses, ont une affinité avec la mécanique du désir, ses retardements, ses relances, ses caresses. Le cadrage dévoile l'espace, il le déshabille et le rhabille en un strip-tease généralisé. Ce qu'il montre d'abord, il le soustrait à la vue en une série de voilements / dévoilements, de ponctuations (fondu, enchaînés...), etc...

L'écran rectangulaire permet tous les effets de fétichisme puisqu'il place à la hauteur où il le veut la barre tranchante qui stoppe le vu.

 

 

Photo © D.R.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Metz
ArtCadre

JC.FEE

CinemaDesir

LC.GHH

U.cadrage

Rang = N
Genre = MH - NP