Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Le cinéma, figure de l'inconscient                     Le cinéma, figure de l'inconscient
Sources (*) : Le cinéma, machine imitante               Le cinéma, machine imitante
Sandrine Hargone - "Toucher l'écran", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 8 août 2006

 

-

Plus les techniques du cinéma contribuent à donner l'illusion du réalisme, plus la réalité semble s'ajuster au moule que lui propose le cinéma

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accéder à son texte

 

André Bazin croyait que le cinéma était un art intrinsèquement réaliste, et qu'il ne pouvait qu'évoluer dans ce sens (comme le roman). Selon lui, les techniques étaient vouées à réaliser le mythe initial du cinéma : un réalisme total. L'évolution récente jusqu'au début du 21ème siècle semble confirmer en partie ses prédictions. Les capacités du cinéma à restituer la réalité ne cessent de s'élargir. Mais la façon dont elles sont utilisées contredisent son schéma. Le cinéma en relief a été un échec commercial, et les progrès dans la restitution du son (Dolby) sont utilisés pour créer une ambiance toujours plus artificielle. Tout se passe comme si le cinéma contribuait à créer une norme spatiale et auditive qui structure notre rapport au monde plutôt que l'inverse. Les techniques numériques sont utilisées dans ce sens : extension du corps qui semble occuper tout l'univers, perception élargie centrée sur le son et plus particulièrement sur la voix, accélération des mouvements, interpénétration des plans.

 

 

Dans le film Zidane, de Philipe Parreno et Douglas Gordon, deux types de montage sont opposés : celui des télévisions organisé autour des règles du jeu dans leur continuité temporelle et spatiale (le trajet du ballon); celui des réalisateurs (artistes conceptuels), autour du corps du joueur, en résonance avec le public et le stade. Ce ne sont pas deux représentations d'un même match, ce sont deux réalités, qui construisent toutes deux leur propre référent.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Sandrine
CinemaRepresentation

KR.LKK

CinemaTechnique

NE.EEN

V.cinéma

Rang = O
Genre = MH - NP