Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, femme, différence sexuelle                     Derrida, femme, différence sexuelle
Sources (*) :              
Mireille Calle-Gruber - "Jacques Derrida, la distance généreuse", Ed : La Différence, 2009, p67

 

Aigle et hermaphrodite (dans un manuscrit attribue a Nicolas Flamel) -

(Pour un homme), la formulation par excellence de la différence sexuelle, c'est : "elle en moi"

   
   
   
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Dans Circonfession, Jacques Derrida écrit sur sa mère. Ce texte-tombeau est une réflexion sur sa figure, son rapport à elle en tant que fils, le rapport du masculin au féminin, mais sans jamais reprendre les problématiques courantes du genre, en laissant toujours indécidable le sexe de celui qui parle. "Elle en moi", c'est cette confusion ou circumfusion écrit Mireille Calle-Gruber. Elle est partout, elle est en moi, en tous points du corps, elle m'habite. Elle, au premier degré, c'est sa mère mourante, Georgette Sultana Esther Safar Derrida. C'est aussi la voix d'autres hommes : Geoffrey Bennington sous lequel est imprimé son texte, Saint Augustin dont il lit les Confessions; et c'est aussi sa prière, le secret dont il hérite, l'autre dont il faut avouer l'inscription en lui, la plaie inextinguible de sa circoncision. "J'ai mal à ma mère", dit-il. Elle, c'est aussi son oeuvre, et c'est aussi la coupure, le sang qui coule, celui des règles féminines et celui qui se suturera, se cicatrisera dans l'alliance, c'est l'événement qui arrive et qu'il faut accueillir, c'est le tout-autre qui invite à l'hospitalité, le dehors/dedans. Et c'est aussi le texte lui-même, Circonfession, texte inouï, déconstructeur, déhiérarchisant.

Il n'est pas dit que la formulation soit valable pour tout homme. Elle vaut d'abord pour un homme : Jacques Derrida, qui orchestre sous différents modes une répétition du elle en moi.

Jacques Derrida ne développe pas une théorie des différences sexuelles, il ne défend pas les "Droits" de la femme, il met en oeuvre une poétique des différences sexuelles.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

CalleGruber
DerridaFemme

JF.LJF

USexes

Rang = NDiff
Genre = MR - IB