Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Mutation dans l'histoire de l'art                     Mutation dans l'histoire de l'art
Sources (*) : Georges Didi - Huberman               Georges Didi - Huberman
Georges Didi-Huberman - "Devant le temps - Histoire de l'art et anachronisme des images", Ed : Minuit, 2000, p53

 

-

L'histoire de l'art veut faire sens

[Une mutation épistémologique de l'histoire de l'art a eu lieu dans les premières décennies du 20ème siècle en Allemagne et à Vienne]

L'histoire de l'art veut faire sens
   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

De même que Lacan a introduit sa propre pensée par un retour à Freud, Georges Didi-Huberman propose de revenir à quelques penseurs peu académiques qui ont mis l'image au centre de leur pratique et ont accepté l'anachronisme dans leur conception du temps. Dans cette constellation de théoriciens marginaux (presque tous juifs allemands), il choisit un trio : Aby Warburg (passé par une période de "folie" vers 1920), Walter Benjamin et Carl Einstein (tous deux suicidés en 1940). Ils peuvent être rapprochés de beaucoup d'autres : Georg Simmel, Ernst Cassirer, Ernst Bloch, Franz Rosenzweig, Gershom Scholem, Hannah Arendt, d'historiens comme Kracauer, Giedion ou Max Raphael, d'historiens de l'art comme Wölfflin, Alois Riegl, Max Dvorak, Julius von Schlosser, jusqu'à Erwin Panofsky. Ces penseurs écrivaient à l'époque de Husserl et de Heidegger. Ils appartiennent à une génération vaincue, condamnée par l'histoire. Sous la menace nazie, ils ont brutalement abandonné leur travail, témoignant d'une fracture dans l'histoire de l'art. La seconde guerre mondiale a brisé ce mouvement, et l'après-guerre a enterré sa mémoire.

Les disciples de Warburg ont émigré aux Etats-Unis. Ils ont changé de langue et de vocabulaire et ont abandonné les outils critiques. En renonçant à leur langue, ils ont renoncé à leur pensée théorique.

La relecture de Georges Didi-Huberman correspond à un triple enjeu :

- archéologique : creuser dans l'oubli,

- anachronique : actualité d'une filiation,

- prospectif : redonner une valeur d'usage à des concepts marqués par l'histoire : origine (Walter Benjamin), survivance (Warburg), modernité (Carl Einstein).

---

On peut rapprocher cette génération d'historiens du basculement qui a eu lieu dans l'art lui-même.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

L'histoire de l'art est une discipline anachronique

-

Walter Benjamin aura marqué son entrée dans l'histoire de l'art en disant qu'elle n'existe pas : chaque oeuvre est une monade à considérer comme telle

-

[Aby Warburg - ce fantôme qui hante l'histoire de l'art - a déconstruit tous les modèles en usage à son époque]

-

Carl Einstein a exigé l'impossible de l'histoire de l'art; en échange, celle-ci ne pouvait que l'exclure de son champ

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

DidiHuberman
MutHistArt

AA.BBB

DidiHubermanCheminements

BH.LEE

ProHistArt

JE.JJE

GD_MutHistArt

Rang = O
Genre = -