Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Historique = onirique                     Historique = onirique
Sources (*) : Pluricité de l'image               Pluricité de l'image
Georges Didi-Huberman - "Devant le temps - Histoire de l'art et anachronisme des images", Ed : Minuit, 2000, p119-121

 

Occupation allemande en Russie (vers 1942) -

Le montage, machine à illusions

Avec l'image, l'histoire est démontée et restituée comme un montage qui la montre en mouvement

Le montage, machine à illusions
   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

1. Rien n'exprime mieux le régime de l'image dans l'histoire que le verbe démonter. Ce régime est double :

- d'une part l'image rend visible, elle cristallise en oeuvres et en effets de connaissance. Elle démonte l'histoire comme on démonte une horloge : en l'arrêtant pour mieux la connaître, la déconstruire, démonter sa structure. Walter Benjamin dit qu'elle est saccadée : elle montre le tourbillon de l'origine. Elle désagrège l'illusion de continuité (comme un film vu au ralenti).

- d'autre part elle est déconcertante. Elle me démonte, me jette dans la confusion. Elle est un symptôme, une chute. Elle est anachronique, fantasmatique, incontrôlable.

2. La connaissance historique opère comme un montage qui offre une lisibilité aux éléments épars, dispersés. L'historien remonte les rebuts, il monte ensemble les temps hétérogènes. Il construit le montage comme un mouvement, la résultante complexe des polyrythmies du temps dans chaque objet de l'histoire. Il rend visible un inconscient et en fait un objet pour l'histoire. Il assume pour la culture toute entière la tâche de l'interprétation des rêves. L'imageest devenue source de connaissance.

Soldats allemands saisissant du blé dans un village russe pour l'envoyer en Allemagne (entre 1941 et 1943).

 

 

La malice de l'image, sa ruse, tient à cette position paradoxale. Comme un kaléidoscope, elle porte une double inflexion : tourbillonnaire et structurale. Elle entretient un malaise dans la représentation. Elle est le lieu d'un téléscopage, un des mots favoris de Benjamin, dont le sens est double : choc, violence, emboutissage (= démontage); visibilité du lointain, connaissance (= montage).

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

DidiHuberman
ProHistoire

MO.NTA

ProImage

SH.IMA

ArtMontage

EW.NTA

T.montage

Rang = O
Genre = MK - NP