Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Cinéma, discours, code                     Cinéma, discours, code
Sources (*) :              
Christian Metz - "Le signifiant imaginaire - Psychanalyse et cinéma", Ed : Union Générale d'Editions, Coll 10/18, 1977, p366

 

-

Le film clot le discours sur un texte

   
   
   
                 
                       

Pour l'acqurir, cliquez

sur le livre

 

Le film est un temps de clôture. Il met en syntagmes et en paradigmes ce qui, par ailleurs, relève d'oppositions psychiques ou linguistiques : métaphore/métonymie, primaire/secondaire, condensation/déplacement. Le film inscrit le discours en un lieu physique.

Comparons le cinéma à la psychanalyse : on ne sait pas où est le discours de l'analysant. C'est un mouvement infini de surimpositions et de translations. Le référent est entièrement dans le discours, tandis que le discours du film maintient la dimension référentielle.

 

 

Photo © D.R.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Metz
CinemaDiscours

FF.CLO

T.fermeture

Rang = O
Genre = MH - NP