Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
L'autorité des voix acousmatiques                     L'autorité des voix acousmatiques
Sources (*) : Traversées de la voix               Traversées de la voix
Achille Vanzetti - "Résister à dire", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 28 août 2006

 

-

Cinéma, un monde

[Ce qui reste d'autorité revient désormais, comme au cinéma, aux voix acousmatiques]

Cinéma, un monde
   
   
   
Un secret acousmatique Un secret acousmatique
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

logo

 

L'acousmatique est d'abord une invention de philosophe : le sage pythagoricien qui se cache derrière un voile pour qu'on l'entende mieux. Les techniques ont prodigieusement évolué, mais le dispositif est toujours aussi efficace. On croit plus volontiers une voix dont on ne voit pas la source. La tradition biblique l'avait aussi compris depuis longtemps. La voix révélée s'entend mieux, que l'auditeur soit homme du commun, prophète ou Vierge (Annonciation).

Selon Michel Chion, un acousmêtre est un être dont le visage est visible, mais que l'on n'a jamais vu (ce n'est donc pas un dieu, dont le visage est invisible). Au cinéma, hors-cadre ou hors-champ, dans toutes ses postures, il creuse la place du manque. On lui imagine de vastes pouvoirs. Il est, comme la voix archaïque, partout, il voit tout, il sait tout. Quand il prétend ne pas voir, c'est qu'il y a quelque chose de suspect (par exemple une scène primitive). C'est un Autre énigmatique, spectral, un démon. Il ne peut pas se montrer, car il mourrait (même s'il est déjà mort), mais le fait d'avoir voulu l'enfermer est une faute, une hybris.

La radio est comme le téléphone, il n'y a pas de champ, on ne voit pas où ça coupe. Il y a deux inconnues : Qui parle? D'où parle-t-il? Plus la voix est ressentie comme proche, plus la distance est soulignée.

Depuis qu'on peut enregistrer la voix dans des machines, l'acousmatique est devenue la figure princeps de la séparation. Vidé de ses sources, l'espace est devenu vocal. L'écoute acousmatique est devenue la plus courante. La voix est toujours un organe rattaché à un corps, mais ce corps est invisible. La question D'où vient la voix?, qui était métaphysique, devient concrète.

Mythologie de la voix acousmatique : Echo, la Bat Qol.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

[Un son acousmatique - que l'on entend sans voir la cause dont il provient - est ressenti comme lieu secret, énigmatique, où le savoir se cache]

-

"Acousmatique" était le nom donné à une secte pythagoricienne dont les adeptes écoutaient leur maître parler derrière une tenture

-

La doctrine ésotérique de Pythagore ne pouvait être enseignée qu'oralement, par une écoute à travers un voile

-

L'acousmêtre est l'être dont on entend la voix sans avoir jamais vu son visage

-

L'acousmêtre au cinéma creuse la place du manque dans ses fonctions métaphorique et symbolique

-

L'acousmêtre a quatre pouvoirs : être partout, tout voir, tout savoir, tout pouvoir

-

La voix sans-lieu de l'acousmêtre nous ramène au stade archaïque où la voix était tout et partout

-

Au cinéma, le cadre de l'écran coupe la voix

-

Les voix muettes sont une intrusion de l'Autre énigmatique, radicalement étranger

-

Il y a toujours plus d'un spectre

-

Quand l'acousmêtre se montre, l'incarnation de sa voix entraîne sa mort

-

[Quand la source de la voix s'extrait durablement de l'espace visuel, elle revient sous forme d'espace vocal]

-

Le monde actuel multiplie les situations d'écoute acousmatique

-

Au téléphone, la proximité de la voix (présence) souligne la distance de l'être qui parle (absence)

-

La voix au cinéma peut être off, in, out ou through

-

La voix est l'organe de l'invisible

-

On ne sait pas d'où vient la voix

-

Au cinéma, on voit où ça coupe, tandis qu'à la radio, ce qui est séparé n'est pas visible

-

Le téléphone est l'inverse du cinéma muet, puisqu'il fait entendre la voix sans donner à voir qui parle

-

Un démon se reconnaît à ce qu'il n'a pas d'ombre (ou s'il en a une, il ne peut pas y avoir d'ombre à son ombre)

-

Prétendre enfermer les voix dans la cage d'un écran est une hybris punie par les dieux

-

La Bat Qol est une voix entendue par un groupe sans qu'on en ait distingué l'origine dans une forme humaine

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Achille
VoixAcousmatique

AA.BBB

VoixCheminements

LM.OUS

CinemaParcours

EC.CPI

AcousmaCause

GG.LGG

EL_VoixAcousmatique

Rang = zQuois_Acousmatique
Genre = -