Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
L'espace est troué                     L'espace est troué
Sources (*) :              
Gérard Sith - "Passage de l'éclaircie", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 10 septembre 2006

 

-

[Dans l'espace contemporain, des trous ne cessent de se creuser - que nous nous épuisons à boucher (sans succès)]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

logo

 

A une certaine époque qui n'est pas si ancienne, la voix a troué l'espace. Le statut de cet événement peu banal est ambigu. Est-il historique, moderne, post-moderne ou simplement contemporain? Est-il illusoire ou mythique? Je n'en sais rien, mais je ne doute pas un instant de sa réalité. Au minimum, il fait pour nous office de réel. C'est devenu une contrainte, un impératif, un calvaire. Il n'y a rien de métaphysique là-dedans, mais de la technique et de la psychologie : une voix troue et retroue le monde.

On vit avec des trous, mais on préfère croire que ce ne sont pas de vrais trous. On suppose que ce sont des figures, des représentations, des points de fuite, etc... On leur donne des noms. C'est comme si toute l'imagination humaine ne servait qu'à ça, à jeter le trou, à fabriquer cet énorme stock de mots qui nous rendent muets, qui nous cachent à nous même que ça fuit réellement, qu'il y a de la perte et de l'indicible, et que tout ça n'est pas seulement décoratif ou métaphorique. La société se construit autour de ce trou et elle nous en fait porter le poids. Ce trou n'est pas imaginaire, mais bel et bien réel. A chaque parole que nous disons, nous l'éprouvons, nous devons vivre avec.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Le trou est une porte ouverte sur l'indicible

-

La bouche béante ouvre sur "la voix comme telle"

-

La Tragédie (Gustav Klimt, 1897)

-

Devant l'indicible, l'intouchable, tu resteras muet

-

La voix est l'éprouvé du trou

-

Le musicien jette à l'extérieur ce qui fait défaut dans sa bouche

-

Une voix refoulée troue et retroue le monde

-

La voix a troué l'espace

-

Créer, c'est se retirer, c'est laisser se perdre sa parole et sa voix

-

L'idéal-du-moi suture le symbolique, tandis que le surmoi le troue

-

Les voix du nom prolifèrent, en peinture et ailleurs

-

A la place de la religion est venu le vide d'une voix-trou

-

Dans l'expérience de Brunelleschi, le sujet est réduit à un oeil, l'oeil à un point, et le regard est astreint à passer par un trou

-

La société fait porter à ceux qu'elle rejette l'infini poids du trou autour duquel elle se bâtit

-

Le trou est le vocable actuel de l'aleph

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

GŽrard
ProTrou

AA.BBB

DT_ProTrou

Rang = zQuois_Trou
Genre = -