Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
L'espace de dissémination                     L'espace de dissémination
Sources (*) : Une trace effacée               Une trace effacée
Ignace Lequedeur - "D'une prothèse en plus", Ed : Galgal, 2007, Commencé le 20 septembre 2006

 

Esperateley Joyful Cosmetology (Jef Safi, 2010) -

L'espace de dissémination se forme, dans l'espace-temps de la trace, autour de restes de voix

   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accéder à son texte

 

Aujourd'hui nous habitons l'espace-temps de la trace, par opposition à l'espace-temps linéaire de la phonè.

Toutes les voix ne sont jamais présentes. Celles qui se voient ou s'entendent masquent les autres, et les autres, celles qui ne se voient ni ne s'entendent, se métamorphosent. Il en reste parfois quelques traces, projetées sur des surfaces illisibles. L'espace vocal les fait résonner, les unes et les autres. Il nous enveloppe de sons audibles, mais nous rappelle aussi à toute heure et en tout lieu des sons inaudibles.

Même présentes, les voix sont hétérogènes. Il est rare que leur résonance soit harmonieuse. Si elles évoquent le tout-autre, l'autre infini, c'est toujours de manière multiple, démultipliant ses visages (comme le panim en hébreu).

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Ignace
MQiEDiss

RH.LHH

ProTrace

WE.VOC

WEspaceDiss

Rang = WDisseminationVocal
Genre = ME - NG